Magie noire intégrale : Radada, méchante sorcière née dans le ragoût-bayou, entre extra-terrestres, cochons, dinosaures et écureuils

Avec un nom qui ressemble à une chanson de The Police et signifie argotiquement le coït, la vilaine et éphémère sorcière créée par René Louis Sauger et Michel Gaudelette avait tout pour être rock’n’roll. Born in the bayou putride et infernal, près de vingt-cinq ans après ses derniers sortilèges, la soeur de Mélusine revient, accompagnée de ses abominables et libidineuses créatures. It’s a waughderful world!

© Sauger/Gaudelette chez Fluide Glacial

Résumé de l’éditeur : Au fond de son marais putride vit Radada, une immonde sorcière dont sa laideur n’a d’égal que sa méchanceté. Affublée de son fidèle Ptésosaure, Francis, elle s’occupe de son potager, jette de sombres maléfices et fait le mal dès qu’elle le peut, quand elle n’est pas emmerdée par son insupportable soeur, la gentille fée Mélusine.

© Sauger/Gaudelette chez Fluide Glacial

Disparu des radars depuis près de quinze ans et son Pedro le Coati, Michel Gaudelette s’offre un come-back éditorial avec la réédition de cette intégrale en odeur de saleté. Parmi les épisodes cultes des Fluides années 90, l’impayable Radada s’offre régulièrement des excursions hors de ses cartons pour retrouver les rayons de librairies. Avec trois tomes hilarants. René-Louis Sauger et Michel Gaudelette n’ont jamais fait que ça ensemble mais ils s’étaient bien trouvés.

© Sauger/Gaudelette chez Fluide Glacial

Bon, comme un secret bien gardé, ils ont pris soin de brouiller les pistes qui permettaient de retrouver la trace de leur sorcière mal-aimée. Ces marais incommodants, il vaut mieux ne pas s’y aventurer sous peine de croiser des créatures préhistoriques (waugh!) que Radada est la seule à pouvoir dompter, alors qu’elles montent tout le monde, des envahisseurs spatiaux, le Diable ou encore des lapins crétins (sans oublier les plus terribles de toute cette ménagerie: les écureuils!). Toute une ménagerie qui prouvait déjà tout l’amour de Gaudelette pour les réserves (sur)naturelles ou les zoos qu’il visiterait ensuite avec Pedro le Coati.

© Sauger/Gaudelette chez Fluide Glacial

Dans ce monde qui n’aurait pris que les vilains de Disney et leurs sales trognes, les deux auteurs ont nourri près d’une trentaine d’histoires courtes de 5-6 planches, chaotiques autant que drôlatiques, dans un noir et blanc pétillant. Alors que la littérature concernant les sorcières est touffue, il y a pourtant dans Radada un sens du gag (parfois en dessous de la ceinture, en guise de plaisirs coupables) et de l’imprévu assez redoutable.

© Sauger/Gaudelette chez Fluide Glacial

Avec des surprises (dont celle des ultimes planches) et un bestiaire très réussi, accrocheur. Cynique et sans une ride, la magie noire de Radada opère toujours. Waugh!

© Sauger/Gaudelette chez Fluide Glacial

Titre : Radada – La méchante sorcière

Intégrale

Scénario : René-Louis Sauger et Michel Gaudelette

Dessin : Michel Gaudelette

Noir et blanc

Genre : Fantastique, Histoires courtes, Humour

Éditeur : Fluide Glacial

Nbre de pages : 150

Date de sortie : le 21/11/2019

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.