À VOIR| Brotherhood ou l’autre visage des « serviteurs » de Daesh

Brotherhood raconte le retour d’un fils au sein de sa famille, en Tunisie, après une absence de plusieurs années. Ce fils qui avait abandonné les siens réintègre la maison familiale avec une jeune épouse syrienne enceinte qui porte le niqab. Le père de famille soupçonne ce dernier de les avoir quitté pour servir l’Etat Islamique.

Présenté pour la première fois en 2018 au festival international du film de Toronto, où il remporta le prix du meilleur court-métrage canadien, Brotherhood (coproduction canadienne, tunisienne, quatari, suédoise), une réalisation de Meryam Joobeur, fut nommé dans la liste des 10 meilleurs films canadiens au Tiff.

L’année suivante, il devint le 3e lauréat du Prix Iris, dans la catégorie meilleur court-métrage de fiction.

Il reçu ensuite le prix du jury jeune et le grand prix court-métrage du festival international du film d’Amiens.

Il se vit aussi décerner le grand prix du festival, le prix de la presse et le prix des jeunes habitants de Vaulx-En-Velin du festival de court-métrage, Un poing c’est court.

Brotherhood fut aussi présenté au FIFF 2019 en catégorie court-métrage international.

Enfin, il fut nommé aux oscars 2020 dans la catégorie du meilleur court-métrage de fiction à l’instar du court-métrage belge Une Sœur de Delphine Girard (avec Veerle Baetens en rôle principal).

L’intelligence de cette production qu’est Brotherhood est de jouer sur le silence et les non-dits pour offrir au spectateur une intense réflexion basée sur ce qu’il voit et ce qu’il perçoit de ce huis clos familial.

Lorsque les masques tombent et que la vérité est révélée, le spectateur reste seul face à sa stupeur et il se maudit de se laisser constamment influencer par les stéréotypes que les médias et les politiques créent et diffusent.

Découvrez ce court-métrage qui vous laissera sans mot en cliquant sur ce lien:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.