Sur scène il y a quelques jours à l’AB, Wolvennest s’impose désormais comme un band incontournable de la scène doom actuelle

Petit à petit Wolvennest trace sa route. Le partenariat musical belge composé de Michel Kirby (Arkangel /La Muerte/Length Of Time), Corvus Von Burtle (Cult Of Erinyes/LVTHN) et Marc De Backer (Mongolito) se produisait le 29 février sur les planches de l’AB, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il y a donné une prestation forte et exemplaire.

© JP Vanderlinden

Wolvennest c’est l’alliance subtile entre mysticisme, puissance, psychédélisme et grâce envoûtante. Son metal doom psychédélique prend une dimension énorme en live porté par le mur sonore des trois guitares de M. Kirby, M. De Backer et C. Von Burtle. Entre loops de guitare, beats répétitifs et sons de synthé avec des voix baignant dans une ambient sombre et hypnotique, le groupe emmène son public dans un trip sonore addictif dont on ne sort pas indemne.

© JP Vanderlinden

Avec des titres aussi marquants que « Partir », « Ritual Lovers », « Void », « The Storm » ou « Out Of Darkness Deep », le band s’affirme comme une formidable machine scénique où Shazzula, suave et troublante, déclame des mots de puissance qui vont droit à l’âme.

Baignée dans les effluves des bâtonnets d’encens disposés dans des chandeliers le long de la scène, la musique de Wolvennest décline des éléments de black metal, de doom, mais aussi de rock psychédélique et d’occult rock.

© JP Vanderlinden

Kirby claque ses riffs rageurs tandis que Marc nous balance ses solos de guitare étonnants et que Corvus tisse du haut de sa six cordes une toile sonore essentielle. Sans oublier la section rythmique redoutable composée de J. Marx et Bram Moerenhout, charpente indispensable sans qui rien ne serait possible.

© JP Vanderlinden

Cette soirée spéciale et mémorable, durant laquelle se sont produits également sur scène en support act The Ruins of  Beverast, Dread  Sovereign et Saturnalia Temple fut en tous points une réussite, avec en point d’orgue cette prestation magistrale des bruxellois de WLVNNST qui s’imposent désormais comme un band majeur et incontournable de la scène doom actuelle.

Du grand art !

Jean-Pierre Vanderlinden

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.