Otto und Helmut, un voyage décapant en absurdie, qui devrait être remboursé par la sécurité sociale !

Pas simple de garder le moral en ces temps difficiles et anxiogènes, où conflits, mouvements sociaux, procès pour causes de viols ou harcèlements et épidémie mondiale de Covid-19 font la une de l’actualité. Heureusement, certains spectacles existent pour nous apporter l’antidote par le rire à la morosité ambiante le temps de quelques heures. Avec Otto und Helmut qui se joue actuellement sur les planches du Théâtre de la Toison d’Or, c’est  à une dose de choc à laquelle vous aurez droit. Un vaccin jouissif, irrésistible et corrosif qui vous plongera durant 1h15 dans une forme de béatitude drolatique et salvatrice. Merci docteurs !

De la projection d’un faux documentaire qui leur est consacré à la concrétisation sur scène des thèmes abordés, Otto und Helmut, performers berlinois déjantés pointent les travers de notre société hystérique et individualiste. Oscillant entre premier, second et millième degré, ils créent des personnages larger than life et crazier than life.

De la première à la dernière minute de leur spectacle, Jean- François Breuer (dont je vous avait déjà écrit le plus grand bien pour sa performance inouïe dans Frederic) et  Aurelio Mergola s’en donnent à coeur joie et repoussent dans leurs derniers retranchements les limites d’un humour impertinent et ultra politiquement incorrect absolument jubilatoire. Une vraie bouffée d’air frais dans notre société où plus rien n’est permis sous peine de lynchage médiatique par un tribunal populaire chevalier blanc de la pensée aseptisée et chloroformée. Ici on lâche les chevaux et on se permet tout ! Chaque sketch repousse avec bonheur les limites du précédent au point qu’on se surprend à se dire : non, ils ne vont pas oser ? Et bien oui, ils osent et ça fait un bien fou !

En donnant vie à une galerie de personnages complètement dingues mais attachants, les deux comédiens nous attrapent et ne nous lâchent plus. Vieilles Femen manifestant pour leurs droits, messieurs pipi de père en fils, chômeur à la recherche d’un emploi se présentant au comptoir de l’Onem , proctologue foldingue ( irrésistible !)  ou tenanciers de fritkot gays, Jean-François et Aurelio se glissent au fil des sketches dans la peau de leurs personnages via une transformation physique complète et étonnante.

« On se connait depuis 10 ans, déclare Jean-François Breuer, et on a collaboré à des tas de projets. Souvent on se retrouve chez l’un ou l’autre, et à chaque fois c’est le même scénario, on rit, on fait du bruit, et on parait hystériques aux yeux des gens autour de nous. » Et Aurelio Mergola de rajouter:  » On avait envie d’écrire un spectacle où on parlerait de nos conneries, avec notre humour, et nous avons créé ensemble Otto und Helmut. »

Mis en scène par Julie Duroisin et Nathalie Uffner, Otto und Helmut est une véritable pépite théâtrale jouée à un rythme effréné, un voyage anti-morosité en absurdie, qui devrait être remboursé par la sécurité sociale.

A mon sens, ne pas aller voir ce spectacle décapant constituerait presque un délit !

Jean-Pierre Vanderlinden

OTTO UND HELMUT

de Jean-François Breuer et Aurelio Mergola

De et avec Jean-François Breuer et Aurelio Mergola Mise en scène Julie Duroisin et Nathalie Uffner Scénographie et accessoires Noémie Vanheste Costumes Camille Flahaux Création lumières Alain Collet Décor sonore Laurent Beumier Réalisation vidéo Fahd Zidouh Prothésistes Florence Thonet et Anne Van Nyen Production Théâtre de la Toison d’Or

Réservations et infos : http://www.ttotheatre.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.