Un policier-sentimentalo-breton à La baie des Trépassés de Jacques Mazeau

Quand on ouvre La baie des Trépassés de Jacques Mazeau, c’est toute la Bretagne qui envahit les pages. La mer rude, les pêcheurs, les histoires de familles et la musique. Mais c’est aussi un policier un peu à la dérive qui mène l’enquête avec une stagiaire particulièrement séduisante et intelligente. C’est une enquête un peu différente, car elle plonge dans le terroir local. Mais aussi et surtout, des histoires d’amitié, d’amour et de sexe. Bref, beaucoup d’ingrédients pour une recette qui fonctionne toujours.

« Sous une pluie battante, col relevé, tête baissée, le commandant Malville descend vers la plage de la baie des Trépassés, proche de la pointe du Raz. Bel endroit pour un assassinat – par beau temps, du moins. Dire qu’il aurait pu y emmener Julie en week-end. Mais Julie l’a plaqué. C’est d’ailleurs pour ça qu’il a demandé sa mutation à Quimper.

Les hommes de la police technique et scientifique lui désignent un cadavre. Nue, sur le dos, jambes légèrement écartées, l’inconnue repose sur une couverture. Le visage boursouflé, les yeux bandés par une culotte, des ecchymoses et des éraflures sur tout le corps. Étranglée avec un filin, genre corde de piano. Enfin, détail incongru, ce tatouage sur son pubis épilé : un cœur ailé.

Crime de psychopathe ? Obscure vengeance ? L’enquête s’annonce délicate. Elle va mener Malville et Aude, sa collègue stagiaire, à s’intéresser aux musiciens des Vielles Folles, un groupe de rock breton, à des trafiquants de vidéos porno et au milieu des ligneurs, ces pêcheurs de bar qui risquent leur vie dans le raz de Sein… »

Résultat de recherche d'images pour "la pointe du raz"

Malville est un homme à la dérive. Il vient de quitter Paris pour s’éloigner le plus possible de Julie, son dernier amour déchu. Il ne cesse d’y penser, il ne cesse de ressasser. Exilé dans le Finistère, tout au bout des terres, où les vents et les vagues sont le seul horizon. Il espère oublier, il espère comprendre ce qu’il a foiré, il espère qu’elle va appeler.

Puis il y a Aude, stagiaire, jeune, jolie, intelligente. Elle est flic et fille d’un flic qui compte ses dernières heures de vie, bouffé par une maladie de vieillesse. Elle se plonge dans le boulot pour survivre, pour ne pas trop penser à ce père qu’elle adore, qu’elle vénère et qui pourtant va bientôt la laisser seule.

Et ces deux-là vont se croiser, ils vont s’aimer pour avancer. C’est un peu cliché mais ça se lit sans difficulté, avec même un réel plaisir.

Et puis c’est avant tout la Bretagne qui a le premier rôle dans cette enquête. Avec ce groupe de rock breton au sein duquel l’enquête se déroule. On entend la bande sonore de ce livre, on la vit. Un groupe de rock connu dans la région, Les Vieilles folles, dont l’épouse d’un des membre a été retrouvée nue, morte sur la plage de la baie des Trépassés.

Tous se disent bouleversés mais les témoignages ne se recoupent pas exactement. Tous semblent lisses et honnêtes, mais très rapidement on réalise que pas un seul n’a omis de mentir. 

Que s’est-il passé? Qui a tué? Pourquoi Louise a-t-elle été assassinée? C’est une vraie enquête avec beaucoup de sexe, de double jeu et fausses pistes que l’on découvre. Et Malville doit prendre garde à ne pas s’égarer dans ses propres histoires de coeur.

Un policier qui fait son job avec une enquête compliquée et dont il est difficile de venir à bout seul, sans l’aide du commandant en chef ! Une enquête au cœur de la Bretagne qui a le réel avantage de nous dépayser le temps d’une lecture.

Auteur : Jacques Mazeau

Titre : La baie des Trépassés

Editions : L’Archipel

Sorti le 13 février 2020

Nbre de pages : 421

Prix : 20,00 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.