Boule et Bill ont soixante ans… et ça se sent

Soixante ans, quarante albums, c’est une sacrée épopée du quotidien que vivent Boule et Bill. Sous le crayon de Roba puis de Verron, voilà que Cazenove et Bastide ont pris la relève depuis quatre albums. Sans avoir à rougir de leurs illustres prédécesseurs, trouvant même l’inspiration et la fraîcheur, les bonnes idées aussi, pour susciter d’un lecteur, comme moi, qui avait un peu décroché, l’intérêt. Avec Bill à facettes, le charme s’est un peu rompu.

© Cazenove/Bastide/Perdriset chez Dargaud

Résumé de l’éditeur : Boule est un petit garçon joyeux, espiègle, pas très travailleur mais extrêmement malin. Et Bill, c’est son chien… Mais pas n’importe quel chien ! Un coquin de cocker adorable, hilarant, menteur, parfois réfractaire au bain mais avec un coeur gros comme ça ! Autant de facettes de Bill, drôles, touchantes, et souvent à l’origine d’aventures rocambolesques entre les deux amis.

© Cazenove/Bastide/Perdriset chez Dargaud

Avant tout, quelle drôle de couverture. Même si, en arrière-plan et à travers un triptyque de miroirs digne d’un palais des glaces, Bill nous observe plutôt deux fois qu’un, on retiendra surtout que, en avant-plan, le cocker nous tourne le dos. Drôle de signal pour un soixantième anniversaire. Même si, en guise de bougies dira-t-on, l’effet argenté qui orne les miroirs appelle l’oeil.

© Cazenove/Bastide/Perdriset chez Dargaud

Passons, le titre laisse miroiter toutes les facettes possibles et imaginables que Bill, cocker à l’humeur changeante, peut avoir. En réalité, là où le duo avait réussi à insuffler quelques idées originales, sur les précédents albums, on retrouve ici des gags attendus pour la plupart. Tellement attendu qu’on nous dirait que cet album est un best-of, on le croirait sans problème.  Rien de neuf sous le soleil et ce malgré toute l’énergie que Bill déploie de ses oreilles. On sent à quel point Christophe Cazenove aime ce chien mais cela ne suffit pas à faire un album. Le 39e album, Y’a de la promenade dans l’air m’avait pourtant tellement plu.

À lire aussi | Jean Bastide et Christophe Cazenove mettent Boule et Bill en musique : « Chez Roba, chaque élément est à sa place, tout est codé jusqu’aux brins d’herbe »

© Cazenove/Bastide/Perdriset chez Dargaud

Tout n’est pas à jeter, une dizaine de planches sont bien troussées (une rencontre avec un sanglier,  un sol glissant ou encore le sèche-cheveux) mais sur quarante-six pages, c’est un peu peu. En fait, on a l’impression que le temps à manquer dans la réalisation de cet album. Peut-être que sortir un tome par an est un peu trop ambitieux et exigeant en créativité. Sur quarante opus, c’est aisément compréhensible. Mais c’est tellement dommage de ne pas se laisser le temps.

À lire aussi | Jean Bastide et Christophe Cazenove mettent Boule et Bill en musique : « Chez Roba, chaque élément est à sa place, tout est codé jusqu’aux brins d’herbe »

© Cazenove/Bastide/Perdriset chez Dargaud

Côté dessin, Jean Bastide est tellement bien dans son univers que désormais il ose, dans des cases plus grandes notamment. C’est chouette, cela rompt au fil des planches le gaufrier traditionnel. Dommage, par contre, que les décors intérieurs restent peu habités. Ce ne sont que des murs. Tellement qu’on dirait que la famille de Boule ne les a pas investis, vient de déménager et n’a pas encore eu le temps de meubler cette maison. Faut de temps, encore une fois ?

© Cazenove/Bastide/Perdriset chez Dargaud

C’est un peu triste de constater ça, Boule et Bill mais aussi Cazenove et Bastide valent tellement mieux.

Pour compenser et retrouver le charme d’autrefois, on ne pourrait que vous conseiller de découvrir le magnifique album rétrospectif de Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault. L’art de Roba, tout simplement, merveilleusement, le temps de 240 pages.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Série : Boule et Bill (Facebook)

Tome : 40 – Bill à facettes

D’après les personnages créés par Jean Roba

Scénario : Christophe Cazenove

Dessin : Jean Bastide

Couleurs : Jean Bastide et Luc Perdriset

Genre : Humour, Gag, Famille

Éditeur : Dargaud

Nbre de pages : 48

Prix : 10,95€

Date de sortie : le 08/11/2019

Extraits :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.