Sherlock Holmes en croisière sur le Nil, le Bal des Momies du Magic Land Théâtre vaut son pesant de loukoums

À chaque nouvelle création du Magic Land Théâtre, le public fidèle de la rue d’Hoogvorst salive d’impatience. Et lorsque Patrick Chaboud nous annonce une suite à Pas d’Hortensias pour Miss Grolich, la première enquête de Sherlock Holmes mise à la sauce Magic Land, on ne se tient plus…

Après avoir aidé Sherlock Holmes à résoudre le mystère des meurtres de white Shapel, le docteur Watson très secoué par le rôle qu’il a dû jouer dans cette enquête et par les souvenirs qu’il ne parvient pas à effacer de sa mémoire se décide à suivre une thérapie. La psychanalyse balbutiante ne lui apportant pas le repos espéré, il décide alors de partir en vacances espérant  tourner la page définitivement.

Il embarque  à bord du  « Karnak » en ce matin d’avril pour une croisière sur le Nil accompagné de lady Babington, une jeune femme dont il est très épris. Le repos est de courte durée et ne dure que le temps d’une escale. Lorsque Watson voit monter à bord du bateau Sherlock Holmes en personne , il n’est pas loin de croire à une malédiction.Les retrouvailles sont glaciales même si Sherlock Holmes  passionné d’égyptologie tente de rassurer Watson sur ses intentions. Pas d’enquêtes pour lui non plus,  simplement des vacances. Watson a envie de croire à cette version et se persuade qu’il ne s’agit là que d’une  étrange coïncidence mais lorsqu’apparait à quelques minutes du départ le commissaire Callaghan, le chef de Scotland Yard en personne, plus personne ne peut croire au hasard.

Ce dernier a été appelé par les autorités égyptiennes pour les aider à résoudre les morts mystérieuses de plusieurs scientifiques dans la vallée des rois. Le climat devient pesant, la peur s’installe et le voyage va vite tourner au drame. Dès le deuxième soir un meurtre est commis à bord du bateau. ( Source Magic Land Théâtre)

Cette fois, c’est en Égypte que nous retrouvons Sherlock Holmes, bien décidé à prendre des vacances. Mais une fois de plus, le célèbre détective à la pipe calebasse va être rattrapé par son tempérament et son sens du devoir. Avec Patrick Chaboud à l’écriture et à la mise en scène de cette deuxième aventure, on sait d’avance qu’on va aller de rebondissements en péripéties les plus folles.

Si la pièce tarde à démarrer, notamment en raison d’une présentation des personnages un peu longuette et d’une remise en contexte, volontaire de la part de l’auteur, destinée à rafraîchir la mémoire des spectateurs ou à informer le public qui n’aurait pas vu la pièce précédente, on part ensuite dans des délires dont seul le Magic Land détient les secrets. Momie échappée de son cercueil, personnages loufoques, moments musicaux improbables sur un air de Claude François ou une relecture du M(o)my Blue de Joël Daydé (les plus anciens se souviendront), tous les ingrédients sont réunis pour mettre à rude épreuve nos zygomatiques.

Philippe Drecq, parfait, campe toujours avec le talent qu’on lui connait un savoureux Sherlock tandis que Barnabé De Keyser, qui reprend le rôle tenu par Stephane Stubbé dans la pièce précédente, s’illustre en un Watson attachant. Sans oublier Thomas Linckx toujours épatant dans les rôles allumés et fantasques comme celui du commissaire Callaghan et Xa qui n’a pas son pareil pour adopter l’accent allemand de manière irrésistible. Du coté des dames, Sophie D’Hondt est parfaite de charme et de drôlerie en aventurière croqueuse d’hommes, Muriel Bersy endosse le rôle de la pétulante et haute en couleurs épouse du commissaire, et la jeune Stefania Greco se glisse avec bonheur dans la peau de Miss Kipling à la recherche de son aventurier de père mystérieusement disparu.

Bref, on rit beaucoup comme toujours et on est une fois de plus face à un excellent divertissement qui plaira à toute la famille. En fin de spectacle, un petit oubli de changement de costume aura sans doute interloqué les spectateurs les plus attentifs, mais au Magic Land Théâtre, tout passe, tant la joie et la bonne humeur sont au rendez vous.

En cette fin d’année, rejoignez donc vite Sherlock sur sa croisière égyptienne, le voyage vaut son pesant de loukoums…

Jean-Pierre Vanderlinden.

Le Bal des Momies

Du 29 novembre au 21 décembre 2019 à 20h

PROLONGATION : 2, 3 et 4 janvier

Avec : Muriel Bersy, Barnabé De Keyser, Philippe Drecq, Sophie D’hondt, Stefania Greco, Thomas Linckx et Xa

Texte et mise en scène de Patrick Chaboud

Infos et Réservations : https://www.magicland-theatre.com/wordpress/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.