Avec Shelton & Felter, Jacques Lamontagne prend la base-balle au bond et fait sourire le Boston criminel d’il y a même pas cent ans

Avec deux tomes en moins d’un an, c’est peu dire que Jacques Lamontagne nous avait fidélisé à son duo mal assorti et pourtant si fonctionnel, Shelton et Felter. Pour se consacrer à son projet de western chez Dupuis, le Québécois les avait pourtant délaisser, créant l’attente. Heureusement, c’est un rapide, et revoilà déjà le binôme qui a tout pour looser mais qui sort gagnant de chacune de ses enquêtes. Cette fois, c’est sportif.

© Jacques Lamontagne/Scarlett chez Kennes

Résumé de l’éditeur : Billy Bowman, recrue vedette du club de baseball des Red Sox de Boston, parviendra-t-il à remettre sa nouvelle équipe sur le chemin de la victoire? Au vu de son immense talent, tous les espoirs sont permis. Mais coup de théâtre ! Le jeune prodige disparaît mystérieusement. A-t-il été victime de la mafia italienne? D’un coéquipier frustré rétrogradé en équipe réserve? Ou encore d’un mari jaloux? Toutes les pistes sont envisageables. Shelton et Felter devront faire la lumière sur cette affaire et retrouver au plus vite le jeune joueur.

© Jacques Lamontagne

Après une aventure en mer, mouvementée, Shelton et Felter sont de retour à Boston. Et notre Thomas Felter entend bien ne plus quitter son nid de livres avant longtemps. L’aventure, jouer les fins limiers, ce n’est pas pour lui. Lui, il préfère veiller à ce que rien ne dépasse dans les rayons de sa librairie. Toute propre, toute nette, sans rien pour l’ébranler. Pourtant, tel un ouragan, revoilà les ennuis et ceux qui veulent qu’on les règle. À son insu, cette grosse brute inoffensive (il a peur des chiens, même tout petits) d’Isaac Shelton a survendu sa librairie comme étant le QG de deux détectives privés hors-pair. Avec garantie de résultats, excusez du peu.

© Jacques Lamontagne

Séduit par l’annonce, refroidi par des policiers qui l’envoie sur les roses, Lee Fold, le coach des Red Sox de Boston, s’est laissé tenter à engager ses enquêteurs qui ne semblent pas s’être bien entendus. Mais l’heure est grave, à l’heure où la ville est suspendue à chaque frappe de balle de Billy Bowman, la rising star de l’équipe de baseball, celui-ci a disparu. Probablement enlevé, en laissant des traces, dans l’arrière-cours du bar où il avait ses habitudes. Un lieu hermétique, bordé de grands murs et dont les seuls accès sont les toilettes et une grille qui a été refermée après le forfait des agresseurs. Bizarre, vous avez dit bizarre ?

© Jacques Lamontagne/Scarlett chez Kennes

Pourtant Billy Bowman n’a pas que des amis. Son statut d’étoile montante fait de l’ombre à un équipier relégué dans l’ombre, puis il y a ce mafieux qui a déjà proposé des pots de vin à l’équipe, non respectés… Sans compter cet étrange homme qui semblait rançonner le joueur vedette.

© Jacques Lamontagne

La longue écharpe de Felter semble bien plus facile à détricoter que cette sombre affaire. Pourtant, ces messieurs de la police semble avoir déjà résolu le mystère. Peut-être un peu trop facilement ? Sous des allures de cour de récréation dans laquelle Lamontagne s’amuse comme un fou (avec des références, une scène d’horreur, des pifs-contre-pifs entre les deux héros), l’auteur livre une nouvelle enquête complexe et drôlement bien ficelée.

© Jacques Lamontagne/Scarlett chez Kennes

Emportée par l’énergie graphique de ce surdoué à qui rien ne résiste, endiablé par les couleurs de Scarlett. Dans cette série, comme toujours, c’est au-delà des apparences qu’il faut aller pour prétendre dénicher le fin mot. On n’est jamais au bout de nos surprises.

© Lamontagne/Scarlett

Mieux, il y a fort à parier que dans n’importe quel autre récit du genre, les éléments qui éclairent l’enquête seraient capillotractés, too much. Pourtant, force est de constater que ça marche d’enfer dans l’univers de Jacques Lamontagne, tant ces deux héros de cartoon (avec à leurs côtés des seconds rôles qui s’affirment, quitte à faire du tintamarre), leur esprit et le Boston de fiction et pourtant historique qu’ils fréquentent, tout vient crédibiliser la mécanique infernale de l’auteur. Sans laisser place à aucun doute et parsemant le tout de gags pour détourner l’attention du lecteur. Comme dans les tours de magie.

© Jacques Lamontagne

Sauf qu’ici, c’est un homerun parfait que signe le Québécois, choisissant même de revenir à l’humain et à l’essentiel plutôt que de renchérir dans la douleur et la rancoeur qui font les grands méchants. Avec du supplément d’âme et du courage pour dépasser les clivages de l’époque. Vous savez quoi ? Même si Felter doit une nouvelle fois ranger ses bibliothèques, on en redemande !

La raison pour laquelle ces deux héros ont mis un peu de temps à revenir est connue. En parallèle et aux côtés de Thierry Gloris, dans un style plus buriné, Jacques Lamontagne a scellé son cheval pour partir dans le Wild West et inauguré une nouvelle série chez Dupuis faisant la part belle aux grandes figures de l’Ouest des outlaws. Avec Calamity Jane et Wild Bill, pour commencer. Un travail somptueux dont le premier tome (56 pages) paraîtra le 20 janvier. Le second tome, lui, est bien avancé. Extraits:

© Gloris/Lamontagne

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Série : Shelton et Felter

Tome : 3 – Billy Bowman a disparu

Scénario et dessin : Jacques Lamontagne (Facebook)

Couleurs : Scarlet Smulkowski

Genre : Polar, Histoire, Humour

Éditeur : Kennes

Nbre de pages : 48

Prix : 14,95€

Date de sortie : le 23/10/2019

Extraits : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.