Fritzi: la chute du Mur contée et confiée aux enfants pour faire tomber les frontières qui restent encore

Un an après la sortie en salle du long-métrage Ballon: le vent de la liberté de Michael Herbig, un film d’animation, Fritzi, prend place dans le décor de l’Allemagne scindée d’après-guerre. Ce dessin animé de Matthias Bruhn et de Rolf Kukula, inspiré d’une œuvre d’Hanna Scott, fut présenté récemment au Festival international du film francophone de Namur. Il sort dans les salles obscures ce mercredi.

Résumé : La RDA, en Septembre 1989. La vie de FRITZI agée de 12 ans change en même temps que l’ambiance générale du pays. En effet sa meilleure amie SOPHIE a fui le pays avec sa mère vers l’Allemagne de l‘Ouest par la Hongrie et la seule chose qui reste à Fritzi, c‘est le petit chien SPUTNIK de Sophie. Son amie en avait confié la garde à Fritzi. Mais la présence de Sophie manque à Fritzi autant qu’au petit compagnon à quatre pattes. C’est la raison pour laquelle, elle décide de ramener Sputnik à Sophie. Mais pour y arriver, il n’y a qu’un seul moyen: par la frontière très surveillée. C’est une aventure très dangereuse pour une petite fille de 12 ans et son petit chien …

Fritzi raconte le récit de la révolution qui mena à la réunification de l’Europe de l’Ouest à l’Europe de l’Est suite à la chute du Mur.

Pour rendre l’Histoire accessible, à l’instar de l’idée initiale d’Hanna Schott dans Fritzi war dabei: eine Wendewundergeschichte, le livre qui est a l’origine de ce film, le binôme de réalisateurs raconte les faits par l’intermédiaire d’une jeune enfant, Fritzi, qui ne comprend pas pourquoi elle doit être séparée de son amie Sophie et qu’elle ne peut la rejoindre pour lui ramener son chien, Sputnik.

Tout en plantant le décor de la RDA et de la RFA, en la teintant aux couleurs de la Stasi et du SED, Fritzi est un film, qui en relatant une histoire vieille de trente ans, questionne l’actualité d’aujourd’hui.

Si l’absence et le silence de cette amie proche sont deux des sujets qui mènent la petite Fritzi à remettre en question sa nation, l’idée même de frontière et d’immigration reste au cœur de cette réalisation.

Techniquement, le duo livre une belle réalisation avec des décors soignés et remplis d’astuces (un arbre tout vert au milieu de la ville, grise, où trouve refuge notre héroïne, par exemple) pour placer le spectateur dans la peau de ce peuple opprimé d’hier tout en lui donnant l’impression d’être dans notre société contemporaine. Et le questionner sur le choix qu’il fera entre suivre le mouvement et la version officielle (servie par une institutrice formatée à en être effrayante) et la volonté de suivre ses propres élans.

En présentant Fritzi dans sa sélection Campus de cette année, le Fiff prouve qu’il est possible d’enseigner l’Histoire aux plus jeunes de manière didactique, à l’instar du Leopold, Roi des Belges: les chroniques du roi vampire de Cédric Vandresse et Alain Richard, qui fut proposé l’an dernier.

Fritzi – Histoire d’une révolution

De Ralf Kukula & Matthias Bruhn

D’après Fritzi War Dabei d’Hanna Scott et Gerda Raidt

Animation

86 minutes

Sorti le 06/11/2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.