Dans Avenirs en solde, Nicolas Poupon nous présente Jean-Marc Marque, Madame Irma aux idées arrêtées, loufoque extrémiste

Par les temps qui courent, rien à faire, il faut toujours plus se ressourcer. Et des petits malins en ont fait leur spécialité. C’est le cas de Jean-Marc Marque, un invétéré touche-à-tout, conseiller en tout genre doublé d’une sorte de Madame Irma et dont les idées sont pourtant arrêtées. C’est le héros de Nicolas Poupon qui nous reçoit dans son cabinet.

© Poupon chez Delcourt

Résumé de l’éditeur : Conseiller d’orientation multitâche (du conseil conjugal à la reconversion professionnelle en passant par l’inévitable développement personnel), Jean-Marc Marque reçoit tous les jours dans son bureau, de 10h à 19h, pour y dispenser ses conseils et aider à aller vers un avenir meilleur. On peut toutefois douter du résultat, car le personnage cumule quelques défauts : acariâtre, sexiste, raciste, homophobe, vénal…

© Poupon chez Delcourt

Personnages de contes qui ont définitivement mal tourné, éléphant rose, esclavagiste des temps modernes ou même Madame la Terre qui est en bisbrouille avec Monsieur le Soleil : dans la salle d’attente de Monsieur Maque, vous vous surprendrez à connaître du monde. Marqué par les maux des temps modernes. Divorce, alcoolisme, réchauffement climatique, sans emploi: les causes sont multiples et pourtant notre sémillant (en apparence) sexagénaire a eu le nez fin et long (l’argent n’a pas d’odeur, dit-on, ce n’est pas vrai) et a tout rassemblé pour en faire son bizness. À coup de phrases et de formules qui emprunte moins à la philosophie qu’aux débats de comptoirs.

© Poupon chez Delcourt

Recueil de ces plus belles rencontres, sorte de perles de confesse fictive, Avenirs en solde est une grande causerie maniant les situations et rencontres originales à une incroyable lourdeur dans laquelle la dynamique du trait est à chaque fois noyée. En effet, se piégeant dans le bureau, quatre murs et un plafond, de son protagoniste, Nicolas Poupon réussit à tous les coups à dynamiter la pièce par sa maîtrise de la caricature et de l’énergie et par les effets spéciaux dont son crayon est capable.

© Poupon chez Delcourt

Pourtant, s’il réussit le portrait de ce thérapeute à la sauvette qui doit bien plus consulter que n’importe lequel de ses « patients », l’auteur s’égare, emporté par la folie de son héros. Alors qu’énormément de choses passent par son dessin, Nicolas Poupon en rajoute des tonnes dans son texte, semblant tourner en rond et se regarder le nombril. De nombreux personnages détonants ont beau égayer l’ensemble, rien n’y fait, on s’embête, inlassablement. Un peu trop borderline, sous acide et lourdingue. Difficile à suivre.

Titre : Avenirs en solde

Recueil d’histoires courtes

Scénario, dessin et couleurs : Nicolas Poupon

Genre : Absurde, Société, Psychologie

Éditeur : Delcourt

Collection : Pataquès

Nbre de pages : 128

Prix : 17,95€

Date de sortie : le 21/08/2019

Extraits :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.