Matthias et Maxime, d’un baiser de cinéma à une quête d’identité et d’amitié

L’automne a débuté, et avec lui, le Festival International du film francophone de Namur nous a offert bon nombre de découvertes cinématographiques. Cette année, dans la sélection officielle, Xavier Dolan effectuait son grand retour avec sa dernière pépite, « Matthias et Maxime ». Après Hollywood, Dolan revient à ses racines québécoises avec un film où les liens se nouent, se dénouent et se renouent comme dans la vraie vie. Un film de potes, entre private jokes et érotisme masculin.

matthiasmaxime_credit_photo_obligatoire_shayne_laverdire_1280

Après une incursion en France avec Juste la fin du monde et une virée hollywoodienne (que certains apparentent à une sortie de route) dans « Ma vie avec John. F. Donovan », Xavier Dolan revient enfin explorer ces terres québécoises qui lui vont si bien.

Aux balbutiements de la trentaine, le prodige québécois revient aux sources de son cinéma en signant Matthias et Maxime, film dans lequel il officie derrière la caméra, mais aussi devant. Au travers d’un groupe de jeunes gens de différentes origines, de différentes classes, Dolan repart explorer cette quête d’identité qui semble l’obséder.

matthiasetmaxime-width_4489_height_2443_x_16_y_548

Tout commence au bord d’un lac, au cœur d’un écrin de nature teinté aux couleurs de l’été indien canadien. Un groupe d’amis se retrouve pour un weekend dans une belle maison isolée, une sorte de retraite loin de la ville, entre bières et chanvre. Parmi cette bande d’adulescents attardés, il y a Rivette, Frank, Brass, Sharif, mais aussi Matthias et Maxime, deux amis d’enfance. Ce weekend-là, l’insupportable sœur de Rivette tourne un court-métrage dans cette même maison, mais il lui manque deux acteurs.

Tout bascule lorsque Matthias et Maxime échangent un baiser devant la caméra. Un baiser anodin, un baiser de cinéma qui tissera sans cesse le doute dans la tête des deux trentenaires, les confrontant soudain à leur identité, à leur choix, et bouleversant peu à peu leur équilibre et celui de leur cercle pourtant si soudé.

VVWMJZ55KZP7KY7ZDLJLWLUILA

Ne nous mentons pas, avec Matthias et Maxime, notre réalisateur de génie recycle ses thématiques fétiches. Mais, son film n’en reste pas moins une réussite née de ce chaudron magique dans lequel Dolan mitonne ses créations depuis dix ans maintenant. Tous les ingrédients sont réunis pour donner naissance à un joli film qui se regarde, s’écoute et se vit avec le cœur. Xavier Dolan y dresse un portrait intimiste de deux personnages, loin du cynisme qu’on connaissait de lui.

À trente ans, le réalisateur nous offre là sans doute son film le plus mature, le plus tendre aussi puisque pour la première fois en huit films, il semblerait qu’une certaine douceur s’installe devant la caméra, loin de la rage et de l’explosivité qui hantait parfois ses pellicules ! 

image

En se réappropriant les codes des comédies romantiques et familiales, Xavier Dolan met en scène cette famille recomposée de potes au sein de laquelle deux éléments se retrouvent inévitablement attirés l’un vers l’autre, entre amour et amitié. Matthias et Maxime, deux personnages tellement bouleversants et attachants à la fois. D’un côté Matthias, ce golden boy qui réussit tout et dont les arrières sont assurés par papa. De l’autre Maxime, un barman paumé, un peu inapte au bonheur et pourtant bouillonnant d’amour.

Leur amitié est une évidence, leur baiser était inévitable, et si Dolan nous le cache volontairement, le rendant encore plus banal, il devient une obsession tant pour nos deux personnages que pour nous. Car il est une autre évidence : ces deux gars-là ne peuvent pas fonctionner l’un sans l’autre. Mais sauront-ils s’en rendre compte.

matthias_4

Tous les ingrédients d’un Dolan parfait sont réunis ! Il y a ces dialogues ciselés, imbibés de cette adorable langue québécoise, que l’on comprend ou non. Des dialogues tantôt très présents dans des scènes de tchatches intempestives où les voix se mêlent dans un brouhaha contrôlé, mais aussi des dialogues qui s’effacent peu à peu pour laisser place aux silences assourdissants de non-dits.

Il y a aussi cette tension qu’il a expérimentée au gré de sa filmographie ; comme dans cette interminable partie de Time’s Up, où les paroles fusent, parfois stériles, souvent assassines, jusqu’à terminer le game dans une baston entre potes, toujours ! La tension, Dolan la maîtrise et la dose à la perfection dans son film, se jouant de ses deux personnages principaux, jusqu’à ce qu’ils se réunissent dans une scène grandiose exposant au grand jour un amour, enfin, partagé.

5057536.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Sans oublier le casting, atout majeur de ce film : Xavier Dolan et Gabriel D’Almeida Freitas magnétiques à chaque regard. Un duo bien encadré d’un florilège de comédiens tous plus talentueux les uns que les autres. Pier-Luc Funk en grand-frère exaspéré, Samuel Gauthier en musclor un peu potache ou encore Micheline Bernard, Anne Dorval et Anne-Marie Cadieux en mères névrosées.

3982979.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Et comment ne pas parler de cette musique qui imprègne chaque oeuvre de Xavier Dolan. On se souvient encore de Wonderwall qui crevait l’écran de Mommy. Ici encore, l’heure est à une playlist enivrante qu’on voudrait avoir dans les oreilles à longueur de journée, entre Serge Reggiani, Alex Cameron et Angel Olsen, Pet Shop Boys Arcade Fire ou même Amir (oui, vous avez bien lu) ! Chaque chanson donne lieu à une scène qui aussitôt se fige dans la mémoire ! Juste avant l’écran noir, c’est Phosphorescent qui nous enveloppe pour nous emmener vers la fin, tout en douceur, tout en lumière. La magie de Xavier Dolan s’envole avec le générique, il ne reste plus qu’à espérer qu’elle opérera à nouveau…

1901714

« Matthias et Maxime », de Xavier Dolan

Avec : Xavier Dolan, Gabriel D’Almeida Freitas, Pier-Luc Funk, Samuel Gauthier, Antoine Pilon, Adib Alkhalidey, Anne Dorval,…

Drame

Durée : 119 min

Sortie le 16 octobre (en France)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.