Selina Kyle : Catwoman – des dizaines de copies conformes, neuf vies et la quête de la jeunesse éternelle

Il y a des reboot qui boostent et des reboot qui rebutent. C’est dans la première catégorie, sans hésitation, que nous pouvons ranger l’effrayant premier recueil (6 chapitres) de Selina Kyle : Catwoman. Notre héroïne va ainsi être confrontée à ses pires ennemis : elle-même et ses liens du sang.

© Jones/Allred/Kalisz chez DC Comics

Résumé de l’éditeur : À peine remise de sa relation avec Bruce Wayne, Selina Kyle est maintenant de retour dans les rues de Gotham, et pour cause : une imitatrice semble y multiplier les cambriolages. Mais en luttant pour reprendre sa place, Catwoman attire malencontreusement l’attention du G.C.P.D… et comme si cela ne suffisait pas, elle va bientôt croiser la route d’un tout nouveau vilain, bien déterminé à lui ruiner la vie… ou plutôt ses neuf vies.

Suite du Rebirth de Batman après que leurs chemins se soient séparés, Selina Kyle : Catwoman est l’oeuvre, corps et âme, scénario comme dessin, d’une femme : Joëlle Jones, aidée par Fernando Blanco, les couleurs étant réalisées par Laura Allred et John Kalisz. Et si Catwoman a eu plus de neuf vies depuis 1940 (excusez du bail!), on sent toute sa part féminine dans cette nouvelle histoire. En perte de repère, devant reprendre sa vie presque à zéro, la jolie héroïne ne va pourtant pas avoir le temps de se reposer et de faire le point. Est-elle somnambule, fait-elle un cauchemar, toujours est-il qu’à l’insu de son plein gré, des crimes sont commis en son nom et son apparence.

Quand on lit le titre de ce premier tome, Pâles copies, pas besoin d’aller très loin pour comprendre ce qu’il se passe : Catwoman a été clonée. Ou, du moins, une armée de femmes ont pris son apparence. Et les mécanismes de la machination vont se mettre en marche. Quitte à broyer du chat.

Avec efficacité et néanmoins sobriété, sexy-attitude mais pas de racolage, Joëlle Jones signe ici une sorte d’Amour, Gloire et Beauté, tant ses trois thèmes sont viscéralement liés à cette première partie de récit. Comme des quêtes inaccessibles mais dont il s’agit de se rapprocher au mieux. Quitte à faire quelques excès, extra-légaux et conjugaux. Catwoman sera-t-elle de taille pou affronter une terrifiante et tyrannique femme d’affaires sordides et ses sbires? Qui sera la plus apte à la vaincre : le masque ou la femme qui se planque derrière ? D’autant plus que comme un atout d’une manche, une figure très chère à Selina refait son apparition. En fâcheuse posture. De quoi mettre ses émotions en vrac.

Une excellente manière de se familiariser à Catwoman si on ne la connaît que trop peu. Mais aussi de quoi prolonger l’aventure intelligemment et tout en action si on la connaît depuis longtemps.

© Jones/Allred/Kalisz chez DC Comics

Série : Selina Kyle : Catwoman

Tome : 1 – Pâles copies

Scénario  : Joëlle Jones

Dessin : Joëlle Jones et Fernando Blanco

Couleurs : Laura Allred et John Kalisz

Couverture : Stanley Lau

Traduction : Xavier Hanart

Genre: Fantastique, Super-Héros, Thriller

Éditeur: Urban Comics

Collection : DC Rebirth

Éditeur VO : DC Comics

Nbre de pages: 126

Prix: 15,50€

Date de sortie: le  14/06/2019

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.