Un thriller d’amour passionnant qui ne vous lâche pas : Le journal d’Eden

Le journal d’Eden de Phil Kalean est un thriller. Une enquête trépidante, haletante pour dénicher ce qu’il s’est passé. Mais c’est aussi une histoire de famille, avec ses secrets, ses manipulations, ses désillusions. C’est encore une merveilleuse histoire entre un frère et une soeur… Et c’est surtout une passionnante histoire d’amour d’adolescents et leur confrontation aux réalités, à l’âge adulte, aux parents qui mentent pour arriver à leur fin. Bref, je l’ai dévoré en quelques heures. Moi qui buggais depuis deux semaines sur un ouvrage qui ne m’accrochait guère… Le journal d’Eden m’a emportée avec lui dans ces marais poitevins de légendes et m’a réconciliée avec la lecture. Chapeau bas !

« Quand il apprend la mort d’Eden, son grand amour de jeunesse, Enguerrand suspend le cours de sa vie et se lance aussitôt dans une quête effrénée de vérité et de justice. Contre toute attente, en malgré l’aide des proches de la jeune femme, ses premières recherches ne débouchent que sur des questions : pourquoi son entourage lui ment-il? La mort d’Eden a-t-elle un lien avec le tueur des marais? Qui était-elle vraiment?

Heureusement, le journal intime de la jeune femme est parsemé d’indices tout au long de son périple du Finistère au marais poitevin, en passant par Notre Dame des Landes. Enguerrand prendra tous les risques, allant de révélation en révélation, jusqu’à l’insupportable vérité. »

C’est dans le décor des marais poitevins que l’essentiel de l’intrigue actuelle se déroule. Avec ses îles isolées, ses cabanes de pêcheurs que l’on pense abandonnées, ses mystères et ses silences. Le livre alterne les chapitres sur l’intrigue actuelle : Enguerrand apprend le décès d’Eden. Il file rejoindre sa famille afin d’en apprendre plus et d’assister aux obsèques. Il essaie de dénouer la langue de « la Sorcière », la grand-mère d’Eden et de son oncle attardé. Mais c’est gens-là gardent leurs secrets bien enfuis… Très vite, les « accidents » se succèdent et Enguerrand est pris dans un tourbillons d’événements dont il a du mal à percevoir l’origine. Pourquoi Eden s’est-elle suicidée… Ça ne lui ressemble tellement pas… Mais la connaissait-il encore ?

Et puis, il y a la lecture du journal d’Eden, qu’Enguerrand a subtilisé. Cela le plonge, nous plonge, dans son adolescence. Durant les vacances d’été, la famille du garçon accueillait des enfants précarisés en vacances dans le Finistère. Un jour, c’est Eden que Louis, le papa, ramène à la maison. Après des présentations froides, les jeunes se lient d’amitié et les mois passant de plus encore… Mais Hermine, la mère épouvantable, en a décidé autrement. Ils vont lutter ensemble contre tous. Et cela ne va que renforcer leurs liens.

Dans cette famille, en apparence parfaite mais dysfonctionnant totalement sur le plan émotionnel, une lueur d’espoir, de joie, de rire existe. Elle est incarnée par Blanche, la petite sœur adorée, intrépide et rigolote. C’est aussi avec elle qu’Eden va construire sa relation.

 Il est toujours compliqué de rendre honneur à une ambiance, une présence, un sentiment qui nous poursuit tout au long de la lecture et qui empêche de refermer les pages. L’enquête est réelle et finit par se confondre avec une série de meurtres ininterrompue ayant eu lieu dans la région. Mais l’enquête sur l’histoire des amoureux, sur leur devenir, sur leur relation est tout aussi importante. Très vite on comprend qu’ils ne s’étaient plus revus depuis six ans…Mais comment en sont-ils arrivés là? Comment est-ce possible qu’ils n’aient pas été plus forts? Eux qui semblaient pouvoir tout affronter.

Bref, on s’attache aux personnages, on s’attache à la région. On cherche avec Enguerrand, la vérité sur sa vie et la vérité sur la mort d’Eden. On vibre avec lui, on dévore les pages du journal retrouvé, on a envie d’arracher les secrets de la mémoire de la Sorcière, on tremble sur les îles du marais. On espère aussi, beaucoup, souvent….

Mais il vous faudra prendre ce livre à deux mains, réserver votre journée et vous plonger dans cette histoire pour en connaître les rebondissements et le dénouement. A-t-on raison de garder espoir ou l’auteur aura-t-il choisi une fin plus sombre ? Vous voulez le savoir….. alors prenez ce livre et plongez avec ses protagonistes dans une enquête familiale, une enquête qui ne vous laissera pas une minute de répit.

C’est bien écrit, c’est captivant, c’est passionnant… A (lire) dévorer absolument.

 

Auteur : Phil Kalean

Titre : Le journal d’Eden

Edition : Le Lys Bleu

Sorti le 10 septembre 2018

273 pages

Prix : 18,80 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.