Après trente cinq ans d’absence sur nos terres, la pop-soul teintée de rock de Daryl Hall & John Oates a enchanté le Rivierenhof

Après une bien trop longue absence sur les scènes belges (la dernière fois c’était en 1984 !) Daryl Hall et John Oates étaient de retour sur la scène du OLT Rivierenhof à Anvers. Un concert qui affichait sold out depuis plusieurs semaines et qui a tenu toutes ses promesses.

Formé en 1972, le projet des deux musiciens s’est rapidement fait un nom et l’oeuvre du duo pop-rock-soul américain a traversé les âges sans prendre une ride. Leurs titres qui mélangent avec bonheur les genres sur des mélodies imparables restent toujours aujourd’hui d’une grande efficacité.

C’est dans le cadre enchanteur du Rivierenhof que les environ 2 000 personnes présentes ont pu applaudir et apprécier les hits des américains. C’est avec le remuant « Maneater »  suivi de « Family Man »  repris à Mike Oldfield et servi dans une version impeccable que les deux hommes et leur band ouvrent le show.

La voix de Daryl est toujours aussi nickel et les harmonies vocales développées par le band sont dans leur ensemble très réussies. Quand on se dit que Hall est agé de 72 ans et que Oates est d’un an son cadet, on se demande à quel régime carburent ces deux-là pour avoir encore ces looks de (presque) gamins et pour garder leurs talents intacts. Ça groove, ça balance et ça remue comme aux plus belles heures, et il est difficile de résister à cette musique formidable.

« Out of Touch », « Method of Modern Love », « Say It Isn’t So », « One on One », « She’s Gone », « I Can’t Go For That », « Kiss on My List », « Private Eyes », « You Make My Dreams », autant de titres que Hall & Oates font revivre dans nos coeurs et qui ont bercé notre jeunesse.

Partout dans la fosse et sur les gradins, les corps ondulent, tandis que les sourires s’affichent tant sur les visages du public que sur ceux des musiciens. Chaque titre est livré dans une version de grande qualité et on se félicite d’avoir décidé de faire le déplacement pour ce concert évènement. D’autant plus que la météo estivale est elle aussi au rendez-vous, et que les musiciens qui entourent notre duo sont excellents.

À la guitare, on retrouve Shane Theriot, Brian Dunne à la batterie, Eliot Lewis aux claviers et au backing vocals, Porter Carroll Jr aux percussions et backing vocals, Clyde Jones à la basse et  backing vocals et le légendaire Charlie DeChant aux longs cheveux gris au saxophone.

« Nous reviendrons c’est promis ! », lance Daryl Hall visiblement satisfait en fin de concert. En voilà une bonne nouvelle, espérons juste que ce ne soit pas dans trente cinq ans !!!

Jean-Pierre Vanderlinden

SetlistManeater, Family Man ,Out of Touch ,Method of Modern Love, Say It Isn’t So, One on One
You’ve Lost That Lovin’ Feelin’ , She’s Gone, Sara Smile, Is It a Star, I Can’t Go for That (No Can Do) Encore: Rich Girl , Kiss on My List, Private Eyes ,You Make My Dreams.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.