Le Metal Day a fait trembler le festival de Dour (Photos + Vidéos)!

Alors que les plages horaires dédiées à la scène métal et hardcore ont fondu comme peau de chagrin au Dour Festival depuis la disparition de la mythique Cannibal Stage, rebaptisée Caverne il y a quelques années, les fans de musique sortie des tréfonds des enfers ont quand même eu quelque chose à se mettre sous la dent lors de l’édition 2019.

Neurosis (12)
Neurosis – Douglas.bxl

En effet, l’équipe du festival a eu la bonne idée de convier sept groupes de métal dans la Salle Polyvalente qui a accueilli l' »AVANT-GARDE METAL DAY » samedi dernier. Voici les sept bands réunis pour l’occasion: Vonnis, Birds in Row, Wiegedood, The Body & Full of Hell, YOB, Electric Wizards et Neurosis.

Vonnis (1)
VONNISDouglas.bxl

 

The world is fucked, right? It’s chaos, and it’s only getting worse. And chaotic times yield chaotic music. Vonnis are a typical product of this wretched age we live in.

Le premier album de Vonnis, Bikini Season, est sorti chez Hypertension Records. La musique du groupe gantois, qui définissent leur musique comme du « BLACKENEDPOWERVIOLENCENOISECRUST – core », transporte instantanément dans des landes désolées et sauvages.

L’expérience qu’ils proposent sur scène est assez perturbante à l’instar de groupes comme Catharsis ou encore Death Grips.  Une très belle ouverture de la journée métal avec un chanteur survolté qui s’est jeté dans le public avant de grimper sur la scène. 

Vonnis (8)
VONNISDouglas.bxl

Ensuite, nous avons fait un rapide détour par la Petite Maison dans la Prairie pour entendre la fin du concert de l’excellent Black Mirrors, lauréat du D6bels Music Awards dans la catégorie “Rock & Alternatif” en 2016.

Les Français de Birds In Row ont pris ensuite le deuxième relais de cette journée dédiée au métal. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont assuré en mettant une ambiance lourde et pesante avec des sons hardcore toujours emprunt de belles mélodies.

Birds In Row (8)
BIRDS IN ROW – Douglas.bxl

Ce n’est assurément pas pour rien qu’ils ont intégré la célèbre maison musicale du groupe Deathwish depuis leurs débuts en 2012. A découvrir sans attendre!

La suite se passe de commentaires. Le projet Wiegedood est né grâce à son batteur Wim Sreppoc (Rise and Fall).  Ses deux acolytes sont Gilles Demolder (Oathbreaker) à la guitare et de Levy Seynaeve (Amenra, Hessian) au chant et à la guitare.

Wiegedood (4)
Levy Seynaeve (Wiegedood, Amenra) – Douglas.bxl

Pour l’anecdote et les linguistes, le nom du groupe fait référence au syndrome de la mort subite du nourrisson dans la langue de Vondel.

Full of Hell est un groupe d’Ocean City qui propose du « HARSH GRINDING DEATH ». Après s’être rapidement fait un nom lors de leur création en 2009 grâce à des sons punks et hardcore, c’est la sortie de leur double cd en collaboration avec Merzbow qui marque vraiment le début de leur style respectif en combinant du grindcore, death et black metal avec toujours ce style hardcore punk de leurs débuts.

The Body & Full of Hell (8)
The Body & Full of HellDouglas.bxl

En 2016, ils collaborent avec le duo très spécial connu sous le nom de The Body. Après le succès de « One Day You Will Ache Like I Ache », ils décident de commencer une tournée ensemble et depuis la belle aventure continue…

Également venu du pays de l’Oncle Sam, YOB est un groupe bien connu dans le milieu depuis plus de 20 ans déjà. Ce fut leur premier Dour et ces trois gars débarqués de l’Oregon ont balancé du classique mais très très lourd!

L’avant dernier groupe de cette journée assez dantesque n’est autre que le groupe mythique venu de Grande-Bretagne, les Electric Wizard! Un terrible concert avec un finish dément sur un morceau que certains fans attendaient depuis plus de dix ans en live.

En plus, ils ont failli se battre sur scène avec le gars qui s’occupe de la mise en place car ils ont débordé d’un morceau sur l’horaire établi… et vu que chaque morceau doit approcher des dix minutes!

Electric Wizard (6).jpg
Electric Wizard – Douglas.bxl

Le dernier groupe était probablement le plus attendu de la journée, il s’agit des monstres de Neurosis.

Neurosis
Neurosis – Douglas.bxl

Et ces derniers se sont bien fait attendre puisque la mise en place a été longue et compliquée et que le concert d’avant avait fini plus tard que prévu… résultat, un concert express de 45 minutes qui nous a laissé un peu sur notre faim malgré le très bon son du début à la fin…

Il s’agit vraiment du concert le plus puissant de la journée. Ils ont plongé le chapiteau entre deux mondes le temps du concert. Depuis 30 ans, ce band d’Oakland construit et déconstruit l’histoire à coup de variations entre passages plus sombres et pesants mais également de partie beaucoup plus mélodique qui sont des véritables bouffées d’air comme le titre Burn en vidéo ci-dessous en est un parfait exemple.

Ce deuxième passage à Dour de Neurosis aura donc marqué les esprits même si l’on aurait apprécié les voir prolonger le concert d’une quinzaine de minutes!

Le site officiel de Dour 

La page Facebook Officielle de Dour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.