La vengeance peut aussi être un motif d’évolution et l’on peut devenir héros non par solidarité mais par orgueil: la preuve avec Memesis

Entre parodie et combat, il n’y a qu’un pas…à ne pas franchir peut-être!

Résumé: Dans un monde où l’armée du Roi du Mal fait souffrir les êtres humains, Ash et Kijira partent à la chasse aux monstres. Autrefois, ces deux héros étaient les compagnons de Léon, le guerrier le plus à même d’éliminer le Roi du Mal. Mais celui-ci les renvoyés de son groupe pour les remplacer pard eux femmes. Aujourd’hui, si Ash et Kijira brandissent leurs épées, c’est pour se venger de ce coureur de jupons et tuer le Roi du Mal avant leur rival!

Après avoir partagé mille dangers avec le héros légendaire Léon, Ash et Kijira se voient abandonner par ce dernier car il a  rencontré deux splendides aventurières et qu’il n’a plus besoin d’eux. Bafoué de la sorte, les deux compères unissent leur force pour affronter les puissants démons et vaincre leur Roi avant leur ancien camarade. Leur frustration leur a permis de se transcender et de devenir aussi fort que Léon, mais le chemin est encore long et les rencontres vont se succéder avant leur affrontement avec le puissant Roi démon. Mais vont-ils parvenir à oublier le ressentiment nourri à l’égard de Léon? Vont-ils tuer le Roi du Mal avant Léon?

Le scénario et le dessin sont l’oeuvre de Takuya Yagyû.

Point de vue graphique, Takuya Yagyu a fait un travail remarquable. Les dessins des doubles-pages sont sublimes et riches. Les trames sont bien utilisées et marquent bien les différentes ambiances rencontrées dans le manga. Les scènes de combats sont bien réalisées et donnent de l’impact aux mouvements. Les passages en « mode rage » sont également mis en valeur, la simple évocation de leur ancien partenaire stimule les héros de manière exponentielle. La différence de comportements entre l’action avec une très grande maturité et les moments « enfantins » (Kijira qui fait pipi au lit) sont bien distincts grâce aux traits fins du dessinateur.

Pour le scénario, je suis assez mitigé. Là où je m’attendais à avoir un shonen dur tant les combats sont violents (des morceaux de corps semés à tout va en font partie) mais l’humour qui suit n’est pas toujours de la meilleure veine. On est plus sur une parodie que sur un manga clairement axé heroic fantasy.  Le genre est vraiment pris à contre-pied, mais le contraste ne s’arrête pas là: l’histoire qui peut être assez palpitante par moments est très vite répétitive (Léon on t’en veux, Léon on te retrouvera, etc.) et devient vite lassante . Heureusement qu’un autre personnage vient troubler cette monotonie. Si on s’en tenait à notre duo « comicobadass », la série de 4 tomes semblerait très longue.

Pour ma part c’est avec une réelle envie que j’attendais ce titre et je suis un peu refroidi. Je ne sais pas si on est sur de l’épique/heroic fantasy ou sur autre chose. Le fait d’accentuer certains caractères jusqu’à l’absurde ma perturbé dans ma lecture. Dommage car les scènes de combats sont très convaincantes et très rythmées. J’attend avec impatience le tome suivant pour savoir quelle direction l’auteur va donner à son aventure. Les Editions Kana ont comme d’habitude une belle qualité d’impression et la jaquette avec nos deux héros en couleur sur un fond à motif de monstres donne envie de le lire.

 

Titre: Memesis

Tome: 1

Scénario et dessin : Takuya Yagyu

Traduction: Rodolphe Gicquel

Genre: Shonen

Éditeur: Kana

Nbre de pages: 192

Prix: 5,45€

Date de sortie: 6 juin 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.