Chimichanga et cowabunga

C’est incroyable cette perspicacité et cette facilité qu’a Eric Powell à s’entourer d’artistes avec qui il est en connexion parfaite et en totale esthétique. C’est une nouvelle fois le cas avec Stephanie Buscema pour Chimichanga ou les aventures de Lula, une petite fille qui a la barbe de V dans V for Vendetta. Des aventures qui, avec ce drôle de monstre imprévisible qu’est Chimichanga, vont l’entraîner loin de son cirque freak.

© Powell/Buscema/Stewart chez Delcourt

Résumé de l’éditeur : Eric Powell retrouve Chimichanga et Lula, pour un deuxième opus. Ce monstre gentil et cette petite fille barbichue se débrouillent tant bien que mal pour se bâtir une existence dans ce monde bizarre. Ils font la connaissance d’un bien étrange garçon, si affreux, qu’il se cache derrière ses cheveux. Pourra-t-il trouver la paix et le bonheur en rejoignant le cirque où vivent Lula et son monstre ?

© Powell/Buscema/Stewart chez Delcourt

Cette fois (six ans après le premier tome!), c’est Ray, un pauvre bougre qui a le pire visage du monde (d’ailleurs masqué par un rideau de cheveux) ce qui lui vaut d’être pourchassé par des villageois bêtes et rebêtes, qui va emmener le duo dans sa foulée. Au devant d’un train fantôme, d’une sorcière, de cas de possession, de nains gominés etc.

© Powell/Buscema/Stewart chez Delcourt

Et d’une bonne dose de punchline qui remettent l’église au milieu du village. Car cette oeuvre aux allures anodines et naïves, Powell lui donne une liberté de ton incroyable, ne s’interdisant rien et osant tout.

© Powell/Buscema/Stewart chez Delcourt

Bien aidé par le trait et les couleurs psychédélico-fantaisiste de Buscema et Dave Stewart, le papa de The Goon nous fait halluciner de bout et bout dans une histoire improbable à la rencontre de personnages plus décalés les uns que les autres.

© Powell/Buscema/Stewart chez Delcourt

Avec cette morale: mieux vaut être moche que profondément con et influençable par les mouvements de foule.

Série : Chimichanga

Tome : 2 – La tristesse du pire visage du monde

Scénario : Eric Powell

Dessin : Stephanie Buscema

Couleurs: Dave Stewart

Traduction : Jérôme Wicky

Genre : Aventure, Fantasy, Humour

Éditeur : Delcourt

Collection : Contrebande

Éditeur VO : Dark Horse Comics

Nbre de pages : 112

Prix : 15,50€

Date de sortie : le 06/02/2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.