Le point commun entre Aya Nakamura, Kyo, Rohff et Hugues Aufray ? Un incroyable mash-up/puzzle de Séverin

Mélodie accrocheuse et vintage (quelque part entre une chanson de Lara Fabian, La différence, et David et Jonathan qui sont d’ailleurs dans cette chanson, et pourquoi pas un zeste de Chedid, le père), le nouveau Séverin commence comme un bon vieux Souchon, mal en campagne et mal en ville, et se termine sur du Kyo et un entêtant « Radio France, France Radio », répété à l’envi. Pour son dernier titre, caritatif, on pourrait croire que le chanteur un brin iconoclaste ne s’est pas fouillé. Pourtant pour partir en revue,  le Parisien qui a la même voix qu’Alex Beaupain a tout de même pioché dans 27 chansons qui font la chanson française, des années 70 à nos jours, tous récents.

Dans cette oeuvre puzzle, construit comme un cadavre exquis d’artistes à l’insu de leur plein gré, Séverin ne s’est pas contenté de mettre bout à bout une partie de refrain ou, pire, le titre des chansons. Non, plongeant dans et étudiant les textes, il a choisi ce qui collait le mieux à l’histoire qu’il voulait raconter. Et même si nous connaissons tous ces paroles, le tempo a changé dans cette version remasterisée et on peine parfois à nier l’évidence et à ne plus se souvenir de qui pouvait bien chanter cela. C’est perturbant mais ça participe au plaisir de ce quiz musical… ou plutôt littéraire, du coup.

SPOILER : Ainsi, égrenant les mots, Séverin passe du coq à l’âne et du Alain Souchon, Roch Voisine, Doc Gyneco, Eddy De Pretto, Serge Lama, Claude François, Rohff, Clara Luciani, David et Jonathan, Jean-Jacques Goldman, Kyo, Diane Tell, Gold, Georges Brassens, Hugues Aufray, Amel Bent, Début de Soirée, Joe Dassin, Francis Cabrel, France Gall, Patrick Bruel, Serge Gainsbourg, Étienne Daho, Aya Nakamura, Zaz, Christine and the Queens, Céline Dion… au vocoder. Un peu. Du beau monde, donc !

« Si j’étais un homme, je serais capitaine
Ohé ohé capitaine abandonné
Ce n’était pas le radeau de la Méduse, ce bateau,
C’est un fameux trois mâts fin comme un oiseau »

En plus, cet extrait est balancé sur les ondes et les plateformes d’écoute et de téléchargements légaux pour la bonne cause. « Radio France pour fêter l’été, la musique, la langue française et pour la bonne cause : chaque stream et download sera reversé à L’ENVOL qui organise des séjours et programmes entièrement gratuits pour les enfants malades et leur famille. » Ce à quoi le chanteur ajoute quelques explications autour de cette association qui lui tient au coeur et à son sang.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.