Batman mis en bière : tous ses (enn)amis sont là !

Le Dark Knight est mort, vive le Dark Knight. Aujourd’hui est un triste jour. Nous avons appris le décès brutal d’un vieux copain d’enfance. Il s’appelle Batman et il est mort le 30 mai dernier. Après nonante (quatre-vingt-dix pour les Français qui nous lisent) ans d’aventures sans temps mort. Il fallait bien que ça arrive un jour. Mais qui va protéger Gotham, maintenant ?

© Gaiman/Kubert/Williams/Sinclair chez DC Comics

Résumé de l’éditeur : Batman est mort. Et pour sa veillée funèbre, amis comme ennemis sont invités. En sa mémoire, tous se prêtent au jeu et se remémorent l’immense Chevalier Noir. Mais Batman est-il vraiment mort ?

© Gaiman/Kubert/Williams/Sinclair chez DC Comics

Mais qui va protéger Gotham, maintenant ? Enfin, ce soir, aucun risque. Tous les méchants ont d’autres choses à faire. Et à croire toutes les voitures customisées garées dans cette ruelle sombre, ils sont tous rassemblés pour la veillée funèbre, l’ultime adieu à leur meilleur ennemi. Sans animosité, juste avec l’impression de perdre le moteur de leurs ambitions les plus viles. Dans la salle où Alfred tient son rôle de maître de cérémonie, il n’y a qu’un seul absent. Bruce Wayne. Même Superman (qui avait lui aussi, on s’en souvient, connu ses derniers jours avec Allan Moore) est là!

© Gaiman/Kubert/Williams/Sinclair chez DC Comics
© Gaiman/Kubert chez Urban Comics

À tirer les ficelles, Neil Gaiman et Andy Kubert sont eux bien présents dans cette salle mortuaire et investissent de leur savoir-faire talentueux les lieux et la mythologie du Chevalier Noir. En posant une simple, légitime et déterminante question: de quoi Batman a-t-il bien pu succomber ?

© Gaiman/Kubert chez Urban Comics

D’une longue maladie qu’on appelle la vie, peut-être ? Ce serait trop simple. Mais comme personne ne sait vraiment ce qu’il s’est passé, Gaiman et Kubert baignent toute cette courte histoire, en deux parties, subdivisée en autres petites histoires que racontent les gentils comme les méchants. Après tout, pourquoi ne pas tirer un peu plus de gloire d’un ultime affrontement rêvé avec l’homme chauve-souris.

© Gaiman/Kubert/Williams/Sinclair chez Urban Comics

Chacun y met de sa sensibilité, faisant de Batman un justicier ténor ou un loser magnifique se battant contre des moulins à vent. À chaque récit (parfois les deux auteurs abrègent certains témoignages, sinon ils en auraient pour des nuits), Gaiman et Kubert confèrent une identité, une atmosphère et une grosse part d’originalité et d’invention. Si chacun règle ses comptes, encore faut-il le faire de manière audacieuse. Et même si, bien sûr, c’est une fausse fin mais un vrai bel hommage pour l’anniversaire de la créature de Bob Kane et Bill Finger et tant d’autres, Batman n’est pas vraiment mort, Gaiman et Kubert puisent dans une poésie qu’on a peu l’habitude de voir dans ce genre de littérature. Et, mine de rien, ça fait du bien, encore plus quand la qualité graphique se trouve renforcée par une seconde partie d’album qui fait la part belle à tous les crayonnés de Kubert. On fait des allers-retours entre la version normale (où les couleurs d’Alex Sinclair participent à la fraîcheur vintage et à l’esprit Batman, crépusculaire, de cet album) et la version work in progress, c’est instructif et ça met le lecteur dans la position luxueuse de privilégié.

© Gaiman/Kubert/Williams/Sinclair chez DC Comics

Il faut parfois perdre quelque chose pour prendre conscience d’à quel point il est essentiel. Un seul être vous manque et tout est dépeuplé, disait même Lamartine. La preuve avec cet album dark et lumineux.

Titre : Les derniers jours du chevalier noir

Récit complet

Scénario : Neil Gaiman

Dessin : Andy Kubert

Encrage : Scott Williams

Couleurs : Alex Sinclair

Traduction : Alex Nikolavitch

Genre: Fantastique, Psychologique, Super-Héros

Éditeur VF: Urban comics

Collection : DC Deluxe

Éditeur VO : DC Comics

Nbre de pages: 152

Prix: 15,50€

Date de sortie: le 30/05/2019

Extraits : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.