{Concours Dour 2019: Food/Drink} + Sélection électro-techno du festival le plus éclectique de Belgique (Charlotte De Witte, Adam Beyer, Solomun, Pendulum, Møme, Paula Temple, etc.)

Du 10 au 14 Juillet prochain, le festival de Dour prendra ses quartiers sur le nouveau site de la plaine de la machine à feu. Si vous n’avez pas encore vos billets, rendez-vous sur la billetterie officielle du festival.

A lire également: L’affiche de Dour 2019 est dévoilée à 100%: Cypress Hill et Vince Staples cloturent une line-up Hip Hop « Made in USA » impressionnante!
Dour_Festival.jpg
Charlotte De Witte – Dour 2017 – Instagram: Photo de Douglas.BXL
CONCOURS DOUR 2019 – WIN 1 Plaquette Drink & 1 FOOD
Pour gagner une plaquette DRINK & FOOD
1) Partager cet article sur Facebook
2) Liker les pages Branchés Culture & Dour Festival
3) Courriel à bxl.douglas@gmail.com (Titre: Dour 2019 + Nom/Prénom/numéro de GSM)

DOUR_003.jpg

Pour cette 31ème édition, Carlo Di Antonio et son équipe ont vu les choses en grand. Ce festival a institué le plat pays comme l’un des temples planétaires des concerts estivaux. Cette année ne déroge pas à la règle et la programmation propose une myriade de talentueux artistes venus d’une pluralité d’univers musicaux.

A l’heure où les fans d’électro des plus commerciales se prépareront à rallier la Belgique pour la Tomorrowland, les vrais érudits de sons technos et de rythmiques robotisées tenteront de faire un choix au sein de la sélection de rêve du festival de Dour.

DOUR_004.jpg
Photo de Douglas.BXL

Découvrez quelques immanquables de cette Line-Up électro complètement dingue!

Dès le mercredi, les légions d’adeptes de rave auront de quoi se déchaîner en terre du Hainaut.

DOUR_009
Photo de Douglas.BXL

Et la sublime dj et productrice anversoise Amélie Lens sera de la partie, pour une quatrième prestation en quatre année. Choisie comme curatrice de la Red Bull Elektropedia Balzaal pour cette première soirée, elle viendra livrer une prestation sombre et énergique dont elle est la seule à connaître le secret.

Étant l’orchestratrice de la soirée, la jeune belge a décidé d’expatrier de sa Suède maternelle le fondateur du label Drumcode Records, qu’elle connaît bien (elle fut signée par Drumcode Records et elle remixa le morceau  « Teach Me »), Adam Beyer. Le Dj-producteur scandinave sera très certainement le concert clé de voute de cette première nuit dourienne. Il est fort à parier que la technique et les sons très noirs de cet artiste embraseront le public.

Les adeptes de Drum&Bass ne seront pas oubliés lors de cette nocturne. L’une des légendes de la Ragga-Jungle anglaise migrera elle aussi en province du Hainaut pour mettre les festivaliers en transe. Le Dj-producteur, Shy Fx sera là, accompagné de Dymanite MC. Les vibres hip-hop de l’acolyte occasionnel de Chase & Status risque d’être mémorable.

Après deux ans d’absence, les dépositaires de l’électro-kitsch française seront de retour pour une double expérience en cette première soirée. La bande de copains, qui compose le groupe Salut C’est cool prendront une nouvelle fois place en terre dourienne. Ayant toujours le désir de surprendre, le quatuor, interprète du morceau « Techno, toujours pareil » et, plus récemment, du titre « Les humains », présentera leurs coups de cœur du moment : Macmann, Moyen Age & Roland Cristal.

Laurent Garnier et Pendulum poseront une nouvelle fois leurs valises au festival de Dour.

DOUR_014.jpg
Photo de Douglas.BXL

Le premier, étant reconnu comme l’un des pères de l’électro française et comme la légende qui permis la transition des ravers typiques du nord de l’Angleterre sur la Techno, est le garant de plus de 30 ans d’expérience (ses participations aux Transardentes, aux Pias Nites et aux précédentes éditions du festival de Dour restent de grands moments pour tout festivalier qui y était) qui partagera très certainement avec le public pour l’emmener vers une autre galaxie.

Le trio australien, originaire de Perth promet lui aussi un grand spectacle. La formation qui fut formée en 2002, en sera à sa septième partition en quinze ans à Dour. Même si ce groupe, adepte de guitares, percussions et machines électroniques, n’a plus sorti d’album depuis « Immersion », en 2010, il est certain que ce concert comportera des instants inoubliables.

Le virtuose niçois, Jeremy Souillart, mieux connu sous le pseudonyme de Møme se joindra à la fête avec son électro dream pop. Malgré son jeune âge et ses cinq années d’expérience, ce diplômé du Conservatoire, aussi habile devant un piano qu’avec une guitare à la main, Møme a déjà ravi le public dourien en 2017 avec les titres de son album « panorama » et sa chillwave si caractéristique.

L’interprète du tube « Embody », le dj-producteur SebastiAn, rejoindra le festival de Dour pour une quatrième prestation. Ce dj, qui officie depuis 2005 et qui est signé par le label de Pedro Winter (l’ancien manager de Daft Punk et Cassius), Ed Banger, fera une nouvelle fois résonner sa dirty électro dance, très house, sur la plaine de la machine à feu.

La Drum&Bass sera toujours bien présente, voire extrêmement bien représentée, au festival de Dour ce jeudi 11 Juillet 2019 grâce au set B2B de Wilkinson et Sub Focus. Leur collaboration de 2018, « Take it up » est devenu un morceau incontournable de ce style musical. Ce duo promet d’en surprendre plus d’un.

Le vendredi sera vraiment le jour de l’électro et de la Techno au féminin. Nina Kraviz, Dr Rubinstein et Paula Temple seront bien de la partie pour rappeler que le talent musical n’a pas de genre.

DOUR_007
Photo de Douglas.BXL

Si Nina Kraviz est née en Sibérie, elle a toujours semblé adorer la chaleur. A chaque venue au festival de Dour, elle déclenche une véritable frénésie incendiaire. Les aficionados de la Balzaal se souviennent très certainement de l’euphorie provoqué par son set de l’édition 2016, où le service de sécurité dû condamner l’accès à cette scène vu l’affluence de spectateurs.

La matriarche de la techno berlinoise, la britannique Paula Temple fait aussi présager un spectacle exceptionnel. Cette pionnière en matière de technologie, et cette innovatrice pour ce qui est de l’expérience live, est une artiste engagée pour la cause des femmes. Son set pourrait bien redéfinir la notion de girl power dans l’esprit du sexe fort.

Dr Rubinstein et sa deep techno se joindra à l’équipe pour hypnotiser les derniers misogynes qui penseraient encore que la musique électronique n’est pas un monde pour le beau sexe.

Après un vendredi très féminin, le samedi laissera place à deux monuments de Dour et de ses soirées inégalables.

DOUR_012
Photo de Douglas.BXL

Un certain quadragénaire prénommé Pascal Arbez-Nicolas, mieux connu son le pseudonyme de Vitalic, profitera de son passage à Dour pour faire un voyage dans le passé. Ce rebord de 18 ans en arrière fera ressurgir Dima, un alias de l’époque Vitalic sortit l’album « Copy Kills Music ».

Cette année, Dima renait pour offrir « Sounds of life » à son public. Connaissant les talents de Vitalic pour les shows, ce  live pourrait bien être l’un des temps forts de cette 31ieme édition du festival de Dour. Le public peut déjà s’attendre à un show sombre et cérébral.

DOUR_011
Photo de Douglas.BXL

L’autre artiste à ne pas manquer ce samedi 13 juillet n’est plus à présenter. Dj résident du festival de Dour depuis 2006, les shows électro teintés d’hip hop, de funk, de beats et d’acide de Lefto ont déjà fait les belles heures des couches tard du festival.

La féminité sera incarnée par la dj gantoise que tous les festivals s’arrachent, Charlotte de Witte. Nombreux sont ceux qui se souviennent encore de son set d’anthologie durant le Dour 2017!

Tandis, que la légende se matérialisera dans la prestation de Mr. Oizo qui sera bien évidemment accompagné de Flat Éric, la marionnette la plus connue des 90’s.

Lors de cette dernière journée, le titre d’ovni électro de cette 31ieme édition pourrait bien être décerné à Vendredi sur mer. Le projet de la Suisse Charline Mignot, un ensemble de mélodies électro pop douce et kitschissime, amènera très certainement un peu de fraîcheur dans cette cuvée 2019 qui promet d’être des plus arides.

DOUR_013
Photo de Douglas.BXL

Enfin, Last but not Least, ne manquez surtout pas la performance de Solomun, le célèbre dj allemand qui anime le Pacha d’Ibiza tous les dimanches soirs depuis de nombreuses années. Sa techno minimale remixée avec des sons hip-hop, soul, funk et RnB risque de marquer les esprits des festivaliers encore vivants après 5 jours de fiesta intensive!

Pour acquérir le graal permettant de participer à cette édition 2019 du festival de Dour, rendez-vous sur la billeterie en ligne du DOUR FESTIVAL

DOUR_010.jpg
Photo de Douglas.BXL

Le programme complet de Dour 2019

Page Facebook de DOUR 2019

Photos: douglas.BXL (Instagram) et douglas.BXL (Facebook Album 2017, 2018 et 2019)

Un article de Régis Filieux et Malko Douglas Tolley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.