De toc en détox, chassez le futile pour laisser le naturel revenir au galop

Ah, la détox! Sans doute est-ce l’un des mots les plus emblématiques de notre début de siècle. Au même titre que le burn-out, d’ailleurs. Cet état fait autant envie que frémir. Car si l’on veut décrocher de ce monde générant des TOC, troubles obsessionnels… contemporains et connectés, faire le vide peut faire peur. Et à Mathias, le personnage de Jim et Antonin Gallo, encore plus.

À lire aussi | Jim retrouve le charme nocturne de Rome: « Mes personnages ? Ils doivent avoir tous mes défauts et quelques rares qualités, j’espère qu’ils ont de l’humour et échappent aux faux-semblants »

© Jim/Gallo chez Grand Angle

Résumé de l’éditeur : Mathias vit à 200 à l’heure. Jusqu’à ce que son médecin lui conseille de mettre le pied sur le frein. Sans ça, Mathias risque gros. Il décide alors de suivre un stage un peu particulier. Pendant dix jours, pas d’ordinateur, pas de téléphone. La nature à perte de vue. Un séjour pour retrouver ce qu’il est vraiment au fond de lui. Mais avec quoi occupe-t-on son cerveau quand on n’a pas à checker ses mails toutes les dix minutes ? Y a-t-il une vie sans la 4G ? Sans l’urgence, sans le trop-plein de tout qui nous prouve qu’on existe ?

© Jim/Gallo chez Grand Angle

Mathias, il vit à fond les roulettes de sa chaise de bureau, le portable greffé à son oreille, les yeux rivés sur les vêtements affriolants que porte son excellente secrétaire. Il voit par contre moins d’un bon oeil les recommandations de son médecin de lever le pied, de prendre du temps pour lui, sa santé, sa famille avec laquelle Mathias n’est plus sûr de partir en vacances à cause du boulot. « De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités. »

© Jim/Gallo chez Grand Angle

Mais cette fois, cette sorte d’Haddock des temps modernes a le coup de blues et le coupe de tête pour partir sans rien dire en stage de réinsertion… personnelle dans la nature, le vide, l’espace.

© Jim/Gallo chez Grand Angle

Dans ce sujet casse-gueule au milieu des collines et des boucs, à la naissance des montagnes qui pèsent lourd sur nos lombaires, Jim et Antonin Gallo sèment les embûches sur le passage de leur héros plus déphasé qu’il le pense mais les évitent avec brio et beauté. Dans les dialogues avec soi et avec les autres.

© Jim/Gallo chez Grand Angle

Cet album a vraiment été réalisé à quatre mains. Jim au scénario et aux personnages, Gallo aux décors et aux couleurs (du sépia que rattrapent l’or et le gris de la vie ). C’est formidablement exécuté, les deux auteurs font force commune et décuplée et donnent du relief à cette histoire, d’humains en dent de scie.

© Jim/Gallo chez Grand Angle

C’est caustique, léger, grave aussi, mais profondément à pic, au bon moment. Un première partie de diptyque semblant sans prétention mais pouvant nourrir de grandes répercussions. Et d’autres, petites mais qui en disent long, le jour de la parution de cet album, le projet de film adapté de ce scénario avançait un peu plus du côté de chez SND avec Jim.

© Jim/Gallo chez Grand Angle

Série : Détox

Tome : 1/2

Scénario : Jim

Dessin : Antonin Gallo et Jim

Couleurs : Antonin Gallo

Genre : Drame, Humour, Initiatique

Éditeur : Grand Angle

Nbre de pages : 72

Prix : 16,90€

Date de sortie : le 27/03/2019

Extraits :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.