Les Envies Sauvages de Céline Scoyer, une pièce tendre et grinçante portée par deux jeunes comédiens prometteurs

Parfois il est opportun de se rendre dans des endroits plus modestes afin d’aller découvrir des comédiens qui y défendent une pièce moins médiatisée que celles proposées dans les grands théâtres de la capitale. Direction l’Os à Moelle, cabaret bruxellois en activité depuis 1960, pour y découvrir Les Envies Sauvages, une pièce de Céline Scoyer mise en scène par Thibaut Nève.

Alice et Romain s’aiment. Afin de poursuivre leurs idéaux, ils décident de s’installer dans une cabane perdue au beau milieu de la nature, persuadés que celle-ci a mieux à offrir que la société. Leur quête d’utopie survivra-t-elle au fond des bois ?

D’un scénario qui tiendrait sur un quart de feuille, Céline Scoyer a écrit une pièce interpellante et grinçante sur le couple et la jeunesse en proie à une quête de vie idéale qui passerait par un retour aux sources salvateur. On suit le quotidien et les rêves écorchés d’Alice et Romain interprétés par Sarah Dupré et Cédric Cerbara qui tout au long de la pièce s’aiment, se découvrent, déchantent, s’enchantent  et s’affrontent confrontés à une vie sans confort et à la difficulté d’être 24h sur 24 l’un face à l’autre. Un drame mettra-t-il leur quête d’absolu et  leur amour en péril ?

Tout à la fois drôle, grinçante et tendre, la pièce prend du temps à s’installer, puis passe à la vitesse supérieure donnant aux deux jeunes comédiens l’occasion de révéler leur talent. Mention spéciale à Sarah Dupré qui campe avec un naturel attachant une Alice amoureuse confrontée  à la personnalité bouillante de son compagnon Romain joué par un Cédric Cerbara convaincant mais qui en fait parfois des tonnes dans un rôle assez physique. Néanmoins la sauce prend, et la pièce réserve quelques belles surprises dont un final inattendu d’une noirceur étonnante.

On passe donc un bon moment à la vision de cette pièce bien écrite dans laquelle la tension s’installe petit à petit et dont les dernières dix minutes constituent réellement un plus savoureux et plairont aux amateurs d’humour noir au prix un twist final bien grinçant. Du beau travail !

Jean-Pierre Vanderlinden.

LES ENVIES SAUVAGES

De : Céline Scoyer
Avec : Sarah Dupré et Cédric Cerbara
Mise en scène : Thibaut Nève

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.