Plongée au cœur du Strokearth Project, l’art urbain dans tous ses états !

Strokar est une association non lucrative fondée en mars 2016, par Alexandra Lambert, CEO de Mad Brussels, fashion and design Platform et Fred Atax, réalisateur et reporter photo. Plongée au cœur de cet espace d’art urbain foisonnant.

DSC_2538
Strokearth Project @ Strokar Inside – 21/03/2019 © ManuGo Photography

En septembre 2017, Le Delhaize Molière situé au 569 de la Chaussée de Waterloo à Ixelles a fermé ses portes pour s’installer un peu plus loin. L’idée était de transformer ce lieu en un projet immobilier de 80 logements, mais les habitants s’y sont opposés.

En attendant l’évolution du dossier, Strokar offre un espace de 5000m² aux plus grands artistes du Street Art du monde. Ce nouveau lieu s’appelle Strokar Inside; il s’agit d’une plateforme internationale dédiée aux arts urbains. Une galerie d’art, un shop, un street park, un bar, une salle de fête, voilà ce que vous y trouverez avec toujours le Street Art comme activité principale.

Les valeurs sont les suivantes : l’Excellence, l’Anticonformisme, la Passion, l’Engagement.

En décembre dernier, une expo avait déjà eu lieu, mais je n’avais pas eu l’occasion d’y aller. Certaines œuvres sont à nouveau exposées et à cela, s’ajoutent d’autres artistes.

Joachim Romain @ Strokearth Project/Strokar Inside – 21/03/2019 © ManuGo Photography
Bart Rampelberg @ Strokearth Project/Strokar Inside – 21/03/2019 © ManuGo Photography

L’espace de l’ancien garage a, quant à lui, été superbement investi comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Combo – Raphael Federici – Florkey @ Strokearth Project/Strokar Inside – 21/03/2019 © ManuGo Photography
Jean-Luc Moerman @ Strokearth Project/Strokar Inside – 21/03/2019 © ManuGo Photography

À l’étage, on y trouve également quelques fresques, dont celle-ci. Il s’agit de l’immense fresque de l’Italien  Andrea Ravo Mattoni. « L’Homme au turban rouge » (Van Eyck), « La chute des anges rebelles » (Brueghel) et « Deux Satyres » (Rubens) sont reproduits à la bombe.

Andrea Mattoni @ Strokearth Project/Strokar Inside – 21/03/2019 © ManuGo Photography

Quant à mon coup de cœur de cette soirée, le voici, il s’agit de ce magnifique portrait africain peint par Booshra Mastour , artiste autodidacte née à Casablanca en 1974.

Booshra Mastour @ Strokearth Project/Strokar Inside – 21/03/2019 © ManuGo Photography

Le festival de lancement de la saison 2 de Strokar Inside s’est déroulé du 21 au 24 mars inclus. Les fresques sont toujours visibles après cette date excepté ces mercredi 27 et jeudi 28 mars. N’hésitez pas à vous y rendre, ça vaut vraiment le détour ! Vous trouverez les infos sur la page Facebook et sur Strokar Inside.

En attendant, je vous laisse avec quelques clichés pris hier lors du vernissage. Il s’agit d’un panel et non de la totalité des exposants. Il m’est impossible malheureusement de citer les divers artistes dont j’ai pris des photos à part 2 d’entre eux, car il n’y avait pas d’info en regard des fresques.

(Texte et photos ManuGo Photography)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.