Au terme d’un surprenant et inventif concert au Botanique, Laibach confirme parfaitement son statut de groupe culte totalement imprévisible

Laibach est un groupe de musique industrielle, avant-gardiste et expérimentale slovène mêlant diverses influences (industrial, martial, dark wave) et qui fut l’un des premiers groupes du genre à atteindre une renommée internationale. Le 5 mars dernier, le groupe donnait un concert étonnant devant une Orangerie du Botanique bondée.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Groupe énigmatique et injustement controversé, Laibach est un collectif authentique qui fait partie du Neue Slovenische Kunst (NSK), une micro nation virtuelle qui rassemble différents artistes, écrivains, peintres et musiciens. Son parti pris ? Interpeller en utilisant une esthétique inspirée des régimes extrémistes et nationalistes sans donner de réponses aux questions qu’on se pose et obliger chaque individu à réfléchir et choisir son camp.

En résumé, Laibach ne fait aucune concession, ni au niveau musical ni au niveau de son image.

 » Le besoin de vénérer est indissociable de l’être humain « . ( Ivan Novak)

Jouant avec bonheur avec ce qu’on peut appeler le « kitsch totalitaire », dans un style aux influences dadaïstes évidentes, il juxtapose souvent conjointement des symboles d’idéologies politiques opposées.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Le groupe bouscule et déconcerte, et donc fait réfléchir. Et en cela il en devient juste indispensable.

« All art is subject to political manipulation, except for that which speaks the language of this same manipulation. »

Faisant suite à une projection du documentaire « Liberation Day », tiré de son périple en Corée du Nord et projeté la veille au cinéma Nova (une plongée surréaliste au pays de l’ennemi préféré de nos pays démocratiques, en présence d‘Ivan Novak, le mentor et membre fondateur du groupe et du réalisateur norvégien Morten Traavik), le groupe a donné ce 5 mars dernier au Botanique un concert génialement surprenant, mais toujours séduisant.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Le show s’est déroulé en deux parties.

Tout d’abord l’interprétation de leur dernier album inspiré de ce même périple en Corée du Nord à Pyongyang et intitulé « The Sound of Music », plus lyrique, calme et satirique. Un album qui, après une première écoute surprenante, s’avère au final très réussi.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Puis après un court entracte de quinze minutes, un florilège de titres plus rares mélangeant metal, rock industriel et sonorités jazzy nous a valu quelques moments de bravoures exceptionnels. Seul bémol, on regrettera l’absence du chanteur Boris Benko dont la voix magnifique et l’image nous accompagnent malgré tout dans certains titres via les vidéos inventives et souvent provocatrices projetées en fond de scène.

Pas de gros hits comme « Opus Dei », « Life is Life », « Geburt Einer Nation » ou « Resistance is futile » au programme de ce soir-là, mais des morceaux plus expérimentaux hormis leur célèbre reprise de « Sympathy for the Devil » jouée en rappel et toujours aussi bluffante. Le show se terminera par une formidable version de « The Coming Race » écrit pour la BO du film Iron Sky 2, avant qu’il nous propose le titre le plus inattendu de la soirée en mode country durant lequel Marina Mårtensson, qui remplace la légendaire Mina Špiler, s’accompagne à la guitare acoustique tandis que Milan Fras revient sur scène coiffé d’un stetson immaculé.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Bref, de l’excellent Laibach qui confirme parfaitement son statut de groupe culte totalement imprévisible. Brillant !

Jean-Pierre Vanderlinden

En bonus, le concert de Brno 2019 ci dessous :

Setlist Bruxelles – 05/03/2019 :

Act 1: The Sound of Music :

The Sound of Music
Climb Ev’ry Mountain
Do-Re-Mi
Edelweiss
My Favorite Things
The Lonely Goatherd
Sixteen Going on Seventeen
So Long, Farewell
Maria/Korea
Arirang

Intermission

Act 2 :

Mi kujemo bodočnost
Smrt za Smrt
Nova Akropola
Vier Personen
Krvava Gruda – Plodna Zemlja
Ti, Ki Izzivaš

Encore:

Sympathy for the Devil
The Coming Race
Surfing Through the Galaxy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.