Enfant du soleil et des étoiles, RY X déploie sa magie, loin des mâles alpha de l’industrie musicale

Quelques mois plus tôt, il partageait la scène avec un orchestre philharmonique, juste avant, il se retranchait dans un canyon pour écrire et composer son troisième album. C’est au beau milieu de l’hiver que RY X a décidé de nous présenter son dernier né, Unfurl, bijou merveilleux paré de soleil et de lyrisme. Un disque magique à écouter en tout temps, du yoga du matin à la poésie nocturne, en passant par la route des vacances.

bildschirmfoto_2019-02-18_um_11.52.51
RY X, « Unfurl »

Surfer australien à la peau tannée, barbe trop longue, yogi à ses heures perdues, RY X a tout de ces hipsters à l’allure qui fait ricaner les rageux. Il est pourtant bien plus que ça ! C’est un artiste, un vrai, un poète des temps modernes à la voix de velours. Après Dawn, véritable album de chevet, il revient après des mois d’isolement pour présenter à son public Unfurl. C’est à Topanga, canyon non loin de Los Angeles, qu’il est parti à la conquête de cette pépite. Dans sa caravane, loin de la houle citadine, il a composé, écrit et s’est laissé inspiré par la nature aride, comme l’avait fait Neil Young avant lui. Si cette solitude, si douce aux âmes errantes, imprégnait déjà son dernier album, elle se voit ici poussée à son paroxysme, tout en humilité et nappes électroniques éthérées.

Enfant du soleil et des étoiles, RY X nous emmène en balade, libre comme l’air, là où douceur et volupté riment ensemble dans un écho infini. Il réside en ce personnage et ses symphonies une imparable noblesse ; comme si l’homme avait derrière lui un millier de vies et des tas de belles histoires à conter. Sa musique transcende toutes les frontières établies, dans un sublime ballet qui voit les rythmes chamaniques côtoyer les râgas indiens dans une eurythmie parfaite. À contre-courant des mâles alpha de l’industrie musicale, RY X ne s’impose pas au bruit de ses percussions ou à la force de ses guitares, mais bien à la douceur de sa voix.

Aux côtés de quelques morceaux instrumentaux, l’artiste nous glisse des créations minimalistes et soignées comme Hounds ou Fumbling Prayer, qui plongent dans un état méditatif. Avec sa musique si simple, RY X s’érige en alchimiste lorsque ses guitares se confondent au souffle du vent et ses percussions au bruissement des arbres. On lui retrouve aussi son côté plus électro, forgé avec The Acid, avec The Water ou Untold. Là où il aurait pu livrer un album semblable au précédent, RY X parvient encore à surprendre par son extrême sensibilité, dans ses mots comme dans ses notes, il semble cultiver toutes failles qui font de nous des humains.

Pur et vaporeux, Unfurl est un disque qui tend vers cet essentiel que l’on recherche tous. On l’écoute sans appuyer sur pause, transporté au gré des notes dans une plongée sincère au cœur du cosmos. À nos oreilles, le poète susurre ces vérités auxquelles il croit : divinité, amour, paradis… Il marque l’esprit et frappe l’âme dans un grand moment musical, hors du temps, loin, très loin du monde matériel qui étouffe. Échapper à la réalité, n’est-ce pas là la quête absolue tout être sensible ? C’est ce que RY X, le magicien, nous propose.

unfurl.jpg

Unfurl

RY X

13 titres / 51 minutes

Sorti le 15/02/2019

Dumont Dumont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.