Un faux ou intox, on peut tout faire dire aux images, encore plus quand un Faux Graphiste les détourne

Un temps spécialisé dans les parodies, dans le texte, de Tintin, jusqu’à ce que Moulinsart lui dise, menace de procès à l’appui, « arrête tes bullshits », Un faux graphiste a élargi son spectre et son champ d’action. Révélateur de talents oubliés, exhausteur de goût piquant et sans complexe, exauceur de vieux… papiers qui retrouvent peps et langage anachronico-drôlatique, Un Faux Livre passe la seconde.

© Un faux graphiste chez Delcourt

Résumé de l’éditeur : La brigade du tri, Roy le chasseur d’assistés, Tourette-boy, les obsessions capillaires du major Wilkinson, René Monsanto et son double-arrosoir, Gulliver l’alcootest de poche, Capitaine non-voyant, Zinzin le lapin pyromane, Jim le Relookeur solitaire, Régis & Régis, le retour de Captain Nazi, Cyrano de Bergerac le pervers narcissique, le plus beau caniche de tout Kingston, Jésus et son correcteur d’orthographe défaillant… Il y en aura encore pour tout le monde !!

© Un faux graphiste chez Delcourt

Un deuxième recueil des réappropriations délirantes d’Un Faux Graphistes vient de paraître, cultivant le charme des couvertures d’antan, vintage, comme si on les avait découverts dans le grenier de mère-grand.

© Un faux graphiste chez Delcourt

Sans doute, y’a-t-il de ça en plus d’une redoutable équipe de fouineurs. Ces deux albums portent toutes la diversité de la BD des jeunes années, des premiers super-héros, des gravures, des pubs, des pépites. Et un certain sens de la bien-pensance, engoncé et pas forcément prêtes à craquer leur slip. Ils sont ici réveillés de leur naïveté et de leurs clichés !

© Un faux graphiste chez Delcourt

Occultant les mots d’origine, l’auteur-réinventeur fait du grand n’importe quoi avec style, pas toujours élégance. Des mondes à la fois de modernité et daté qui s’entrechoquent pour faire des étincelles et donner un réel ovni parodique et caustique, intégrant des questions d’actualité et des comportements contemporains dans des contrées graphiques universelles, inattendues.

© Un faux graphiste chez Delcourt

Sans gâcher la beauté de ces dessins mais aussi la typographie, les effets, etc. d’un autre temps dont on a malheureusement oublié les auteurs, précurseurs. Un travail d’orfèvre « malveillant » et bienveillant à la fois.

© Un faux graphiste chez Delcourt

À lire parcimonieusement, quelques planches par jour, il n’en faut pas plus pour apprécier tout le sel de ces hommages qui font du domaine public les beaux jours des réseaux sociaux.

© Un faux graphiste chez Delcourt

Série : Un faux Livre

Sous-titre : Le meilleur d’Un faux graphiste

Deux tomes parus

Réappropriation : Un faux graphiste

Genre: Parodie

Éditeur: Delcourt

Nbre de pages: 128

Prix: 15,95€

Date de sortie: le 02/11/2017 et le 31/10/2018

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.