Le Dieu Vagabond, passeur de supplément d’âme et d’art sous le crayon de Dori, l’explorateur

Imaginez le sud, un champ de tournesols à la Van Gogh où ces fleurs seraient autant de livres et d’oeuvres, de récits ayant cours depuis la nuit des temps, dont les racines nourriraient l’art fabuleux de Fabrizio Dori.

© Fabrizio Dori chez Sarbacane

Résumé de l’éditeur : Dernier de sa lignée divine, Eustis le satyre mène une vie oisive et solitaire dans le monde moderne. Lorsqu’il découvre que d’autres dieux ont survécu, il part à la recherche de son ami Pan, curieux disparu qui semble cristalliser l’attention de tout le nouveau panthéon de l’« Hôtel Olympus ». Mais Eustis n’est qu’une divinité mineure, et peut-être vient-il de mettre le doigt dans un engrenage dangereux…

© Fabrizio Dori chez Sarbacane

Dans le Dieu Vagabond, l’auteur nous offre un terrain de jeu et d’art, de réflexion et de magie, où le Petit Prince et Little Nemo peuvent discuter, et où les mythologies peuvent se croiser et s’offrir un voyage plus que jamais humain.

© Fabrizio Dori chez Sarbacane

Eustis avait tout pour lui, sur son Olympe et dans ses bois permettant toutes les aventures immortelles. Notre satyre festoyait, plutôt cigale que fourmi, dans la corne d’abondance du dieu Dyonysos. Jusqu’au mauvais pas, la mauvaise fille approchée de trop près.

© Fabrizio Dori chez Sarbacane

De fanfaron à vagabond, Eustis est banni, condamné à une existence terrestre avec comme seul pouvoir subsistant celui de dire la bonne aventure. Il a ses habitudes, n’a pas perdu son goût pour l’ivresse mais espère l’Everest, celui qui le fera rêver à nouveau. L’enchantera.

© Fabrizio Dori chez Sarbacane

Avec un vieillard, face aux spectres et aux fantômes, au fil des paysages et des labyrinthes, des tentations et des abandons, de soleil en lune, Eustis va entamer le voyage de la dernière chance.

© Fabrizio Dori chez Sarbacane

Et Fabrizio Dori lui donne corps, vie, d’une manière étincelante et universelle. Plus riche qu’un arc-en-ciel, de Dori en doré, tout prend couleurs et sens inestimables dans cette quête entre ancestralité et modernité.

© Fabrizio Dori chez Sarbacane

Hommage puissant aux arts et aux raconteurs d’histoires, Dori révèle tout sa splendeur et sa force. Voilà un livre qu’on pourra lire cent fois sans jamais en avoir épuisé l’étendue des significations. Un trésor.

© Fabrizio Dori chez Sarbacane

Titre : Le Dieu vagabond

Récit complet

Scénario, dessin et couleurs : Fabrizio Dori

Genre : Aventure, Mythologie, Onirique

Éditeur : Sarbacane

Nbre de pages : 156

Prix : 25€

Date de sortie : le 02/01/2019

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.