On doit vous dire la vérité, vous ne saurez pas lâcher les romans de Jean-Louis Aerts « Un siècle de mensonges » et sa suite

Un siècle de mensonges

Lorsqu’elle est contactée par un certain Monsieur Dantiedov, un homme d’affaires américain de 92 ans, Marylou, jeune journaliste, comprend rapidement qu’elle peut dire goodbye à sa tranquillité. Pourquoi donc ce vieillard si peu avenant l’a choisie, elle, pigiste belge spécialisée dans les faits divers glauques pour écrire sa biographie? Et surtout pourquoi la fait-il courir d’un bout à l’autre du globe au gré de ses envie en utilisant d’étranges énigmes musicales? Car c’est bien joli Syracuse et New-York mais ne serait-il pas plus judicieux de lui raconter sa vie autour d’un café et de quelques mignardises? Plongée dans l’histoire du presque centenaire Marylou en vient à s’interroger elle aussi sur ses origines et va aller de surprises en surprises.

Un demi-siècle de mensonges

5 ans ont passé, Marylou maman d’une petite Rosa est sur le point de sortir la biographie sur laquelle elle planche depuis plusieurs années mais la journaliste belge voit sa quiétude bouleversée lorsque son grand-père est mortellement renversé par une voiture. Et s’il ne s’agissait pas d’un accident ? Et si son grand-père qu’elle commençait tout juste à réellement apprécier avait été assassiné? L’occasion pour la jeune femme de replonger à nouveau dans l’histoire de sa famille. Une histoire remplie de secrets et de catastrophes en tout genre. Une chose est sûre personne ne voudrait d’un arbre généalogique comme celui de Marylou. Personne.

Jean-Louis Aerts

Jean-Louis Aerts est historien de formation et ça se sent. Dans ses deux romans écrits dans un style simple, sans fioriture aucune, il a en effet tenu à nous faire revivre de nombreux événements historiques, belges ou étrangers. L’occasion mine de rien d’en apprendre beaucoup sur la petite et la grande Histoire (oui les délicieuses gaufrettes au chocolat de la marque Cha-Cha ont bien été créées spécialement pour l’Expo 58 de Bruxelles)

Alors même si le lecteur peut avoir de temps à autre l’impression de se retrouver face à un immense puzzle dont les pièces semblent difficiles à assembler (on navigue entre plusieurs époques différentes), qu’il se rassure, tout s’emboîte parfaitement à la fin de ces deux romans à l’ancrage très belgo-belge (on visite Redu, mais aussi Couvin et Floreffe)

En conclusion, même si l’histoire de Marylou est parfois un peu tirée par les cheveux, on ne boudera néanmoins pas son plaisir en lisant ces romans que les fans inconditionnels de Guillaume Musso pourraient fortement apprécier.

Titre : Un siècle de mensonges

Auteur : Jean-Louis Aerts

Genre : Thriller

Editeur : 180° éditions

Nbr de pages : 380

Date de sortie : 12/05/2016

Prix : 19 €

 

Titre : Un demi-siècle de mensonges

Auteur : Jean-Louis Aerts

Genre : Thriller

Editeur : 180° éditions

Nbr de pages : 346

Date de sortie : 30/11/2018

Prix : 19 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.