Pete Best : town-u-bohu dans l’Ouest des imbéciles en plasticine

On vous avait promis du western brut de décoffrage, en voilà du rut de démoulage. Parce qu’il faut d’affirmer de manière virile dans ces contrées hostiles où il faut tuer plutôt que d’être tué pour marquer l’Ouest de son empreinte.

© Thiriet/Duveau chez Fluide Glacial

Résumé de l’éditeur: On vous a menti. Jusqu’à aujourd’hui et depuis des siècles, on vous ment, et l’on vous gave de clichés dépassés. Non, le Far-West, ce n’était pas des indiens qui parlent comme des débiles, des garçons vachers alcooliques, poussiéreux et violents, des rues boueuses et des caniveaux où se vautrent les chercheurs d´or déchus, des déserts brûlants où les puits sont empoisonnés et les serpents le pire ennemi de votre sommeil, des étalons sauvages rétifs, des vendeurs de potions frelatées, des duels improbables au soleil… Ah ! Une nouvelle vient de tomber sur mon téléscripteur. Il paraît que si, en fait. Bon, ben on fait comme ça.

© Thiriet/Duveau chez Fluide Glacial

Heureusement, malgré son corps et son cœur de plasticine, Pete Best n’a pas de mou dans la gâchette. Avec sa mine patibulaire et sa barbe qui a tout pour déplaire, ce sale bonhomme n’a rien des héros des vrais.

© Thiriet/Duveau chez Fluide Glacial

Pourtant, depuis quelques années, il fait le bonheur (ou le malheur) des lecteurs de Fluide Glacial et arrive enfin en album, après avoir fait pilier de comptoir, croque-mort, as du poker ou du revolver, outlaw ou encore bon-à-rien, ses spécialités.

© Thiriet/Duveau chez Fluide Glacial

Cet album, c’est le deuxième, seulement de Jérome Duveau, douze ans après le premier. C’est incompréhensible au vu de l’art à part que développe ce surdoué qui fait de la bande dessinée comme les studios Aardman (Wallace and Gromit) font de l’animation: dans un savant mélange de patience, d’imagination sans limite, de doigts de fée, d’un sens de la composition et de la photographie.

Pour appuyer cet univers décalé qui ne révolutionne pas le genre mais joue de ses clichés, c’est l’inénarrable Thiriet qui agit en franc-tireur et scénarise ces élucubrations grotesques, pataudes et vraiment comiques.

© Thiriet/Duveau chez Fluide Glacial

On ne sait si Pete est l’ancêtre de George Best, mais il met la balle en pleine lucarne. Pas forcément plus vite que son ombre.

En bonus, n’hésitez pas à aller visiter la chaîne YouTube de Jérôme Duveau ainsi que son blog, avec plein de making-of et behind the scenes farfelus et créatifs.

Titre : Pete Best

Recueil de gags

Scénario : Jean-Michel Thiriet

Modelage : Jérôme Duveau

Genre : Aventure, Humour, Stop-motion, Western

Éditeur : Fluide Glacial

Nbre de pages : 46

Prix : 10,95€

Date de sortie : le 09/01/2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.