MOUSE DTC, ovni pop alternatif acidulé, sort son 3e album, Dead The Cat, friandise délicieuse et intelligente à mettre entre toutes les oreilles

MOUSE, c’est Hermance qui chante d’une voix sucrée des chansons gentiment absurdes et un brin engagées. DTC, c’est Arno, batteur ayant officié aux côtés de Bashung, Miossec, Daniel Darc, Rodolphe Burger… Ensemble, ils concoctent une poignée de pop songs électriques et anti-dépressives dont les influences lorgnent vers les 80’s sous le nom de MOUSE DTC. Leur nouvel album comprenant 10 nouvelles chansons, chaudes comme des petits pains sorties tout droit du four de leur maison-studio, sortira le 1er février 2019 chez Mediapop Records. Et, en l’écoutant, on s’est régalé et on s’est dit qu’un tel duo mériterait une audience bien plus étoffée !

© Mouse DTC

Hermance V. et Arnaud D. racontent des histoires de voisin assassin, de supermarchés, de maîtres du monde, de chat, d’homosexuels dansants et de sexe, avec une liberté créative immédiatement identifiable. Armé de ses petites pattes griffues pour mieux combattre le monde morose dans lequel il évolue, MOUSE DTC pourrait aisément s’intégrer dans n’importe quelle playlist electro pop intemporelle.

Mais d’où viennent-ils ces deux là ?

La petite souris DTC laisse ses premières traces de griffes en février 2010, rencontre Christophe Miossec et, ensemble, ils se livrent à de drôles de petits jeux d’écriture. Naissent alors quelques morceaux où l’allitération fait la nique à la morale académique et ose faire rimer SOS avec SS.
MOUSE DTC plonge plus en avant son museau dans l’électro-roll et met en images ses pochades masquées (Ça fout les boules, sept. 2012 – Mon Corps, janv. 2014 – Bonjour et Au revoir, oct. 2014). En septembre 2013 la souris livre « Mon Véhicule », son premier LP autoproduit. (CD et digital) . En 2015, le groupe défend sa cause dans les festivals (C’est Dans La Vallée, Ste-Marie Aux Mines) et convainc d’un grand sourire Mediapop Records d’accueillir son second album « Dans Ton Club ».

Voici venue aujourd’hui l’heure d’un 3e effort avec le fringuant « Dead The Cat » dont le titre éponyme, dansant et accrocheur, donne le ton. MOUSE DTC n’a rien perdu de sa fraîcheur ni de sa sensualité craquante et insolente qui constitue son image de marque.

L’album s’écoute comme une friandise qu’on déguste avec un plaisir non dissimulé et qui, une fois achevé, ne procure qu’une seule envie: le réécouter. On pense à Elli & Jacno et à la période dorée de Lio époque Jacques Duvall. Bref on se repaît avec délice de cette pop alternative enivrante tellement joyeuse et intelligente qu’elle devrait être remboursée par la sécurité sociale.

Un album bluffant et drôle, en un mot : indispensable !

Jean-Pierre Vanderlinden

Mouse DTC : Dead The Cat / Mediapop Records

© Mouse DTC

Hermance Vasodila : Chant et claviers / Arnaud Dieterlen : Batterie et programmations.

Réalisé par Arnaud Dieterlen et MOUSE DTC / Mixé par Peter Crosbie / Enregistré à la maison et au Studio White BatRecorders . © 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.