L’éternité n’est pas pour nous: un polar rural à la belge signé Patrick Delperdange

Dieu qu’il s’en passe des choses dans les bois de Valmont. Et ce n’est pas Lila qui vous dira le contraire. Tapinant à l’orée d’une forêt à ses heures perdues, la quadragénaire vient de se faire agresser par un fils de bonne famille. Mais Lila, la dure à cuire, riposte et blesse le jeune homme un peu trop entreprenant. Elle apprendra à ses dépens que ce n’était peut-être pas l’idée du siècle de s’attaquer au fils des Saint-André.

Non loin de là, la cavale de Danny et de son demi-frère Sam prend une mauvaise tournure lorsqu’un inconnu se met à les pourchasser. C’est qu’il ne fait pas bon être un vagabond à Valmont.

On vous l’a dit: il se passe toujours des trucs dans les bois, surtout dans ceux-là.

Imaginez la série « La Trêve » sans ses rangées de conifères. Imaginez Le Petit Chaperon Rouge traversant non pas une forêt mais une ville pour aller porter galettes et petit pot de beurre à sa grand-mère. Avouez, ça n’aurait pas le même impact. L’auteur belge Patrick Delperdange a tenu lui aussi à faire de la forêt un personnage à part entière de son dernier roman. Et il en a fait un personnage plutôt maléfique. Les arbres meurtrissent les jambes, griffent les bras, leur odeur de résine est écœurante… Non ce n’est vraiment pas une bonne idée de traîner dans ces fourrés.

Malgré ses efforts, Sam ne distinguait que les troncs noirs, à perte de vue, se fondant dans l’obscurité, comme si les arbres avaient fini par envahir le monde, après la disparition des derniers hommes.

Patrick Delperdange

On l’aura compris, dans son dernier bouquin Delperdange n’a pas cherché à embellir la société dans laquelle nous vivons. Loin de là. Cette société sombrant de plus en plus dans le chaos et la violence il la dépeint parfaitement par le biais d’une histoire parfois très cruelle (ses personnages dégustent).

L’auteur carolo a donc fait le choix de se rapprocher le plus possible du réel. Ici pas d’enquêtes expédiées à la va-vite grâce au flair infaillible d’une tripotée d’experts. Pas de serial-killer au modus operandi frisant le ridicule. Mais un polar rural brut de décoffrage et hyper réaliste.

Un regret néanmoins, la fin trop abrupte nous laisse en plan avec des personnages au sujet desquels on aurait voulu en connaître davantage.

Titre : L’éternité n’est pas pour nous

Auteur : Patrick Delperdange

Genre : Polar Rural

Editeur : Les Arènes

Nbr de pages : 250

Date de sortie : 10/10/2018

Prix : 15€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.