Animabilis : sous prétexte d’avoir vu un loup-garou, par la force des saisons, le talent de Thierry Murat est tout-terrain et toutes… émotions

Animabilis, qu’est-ce donc ça ? Un sort inédit sorti de la baguette magique d’Harry Potter ? Non, un récit incroyable sorti du crayon de plus en plus magique de Thierry Murat, à la recherche des légendes effrayantes d’autrefois et qui semble avoir trouvé le passeur de leur mémoire. Il s’appelle Victor, vient de Paris et n’est pas préparé à ce qu’il va voir dans ce coin perdu et où la froideur de l’hiver ne semble pas activer la chaleur humaine, au contraire des bûchers prêts à prendre feu.

Résumé de l’éditeur : Hiver 1872. Le journaliste Victor de Nelville débarque de Paris dans le nord du Yorkshire pour relater les faits extraordinaires qui se déroulent dans la lande de Fylingdales dont l’écho est venu jusqu’en France. Padfoot, le loup-garou, le chien noir aux yeux rouges, annonciateur de mort, serait revenu dans la région. Depuis, une maladie décime les troupeaux. L’engouement du lectorat mondain de la capitale, friand de ces péripéties ésotériques à la mode, saupoudrées de celtitude et d’exotisme anglo-saxon, a poussé son journal à l’envoyer là-bas relater ces « balivernes »… Au village où il s’installe, l’accueil est glacial.

© Murat chez Futuropolis

Dès le prologue, on sent qu’Animabilis va forger le voyage et l’expérience d’une sensualité graphique qui va s’évader du livre et meuble notre bulle de lecture. Un gamin qui joue les chevaliers nous fixe d’un regard inatteignable. Sur des enluminures moyenâgeuses, il faut le suivre dans une histoire dont on ne ressort pas indemne, alliant les lettres épistolaires et des phylactères fantômes pour faire corps avec l’image, l’art de l’illustration et celui de la BD. Les images et les vides entre les cases, fragmentant le dessin entre le concret et l’imaginaire du lecteur.

© Murat chez Futuropolis

Dans cette traque aussi extérieure qu’intérieure, Thierry Murat prouve une nouvelle fois, un peu plus fort, son génie et sa science de la narration. Dans le ton et la force, dans le décor et l’épure de celui-ci. Animabilis, dont on vous laissera le soin de découvrir la signification avant d’entrer pleinement dans ce récit, est un tout, une incroyable prouesse qui fait lien et sens entre les formes d’expression. Tout au long de quatre saisons qui changent une vie.

© Murat chez Futuropolis

Dans le cri du corbeau qui n’augure rien de bon – ou peut-être, si ? – dans la corrélation entre les récitatifs et les lettres faites main que le héros écrit avec onirisme et sens de l’enquête littéraire. Le texte qui, de bout en bout, a une sonorité, une forme de long poème dont l’image est la musique. On ne s’étonne même pas que Thierry Murat ait goûté au concert dessiné avec l’un de ses précédents albums, Au vent mauvais, et le groupe The Hyènes. Animabilis, c’est du live intégralement porté par et sur le papier, avec un jeu de lumière et d’ombre qui fait la 3D et le jeu de couleurs sobres pour mieux faire exploser cinq pages qui seront le tournant de cet album.

© Murat chez Futuropolis

Un album dont on ne ressort pas indemne et qu’il faudra sans doute écumer plusieurs fois pour en découvrir tous les messages et l’énigmatisme, plus loin que les loups et les sorcières, avec l’amour à perte de vue, plus loin que la haine des hommes, et un témoignage sur l’art d’être artiste et de vivre après la mort. C’est bluffant et brillant, mal-aisant et bien-aisant. Par la force des saisons, le talent de Thierry Murat est tout-terrain et toutes émotions singulières. À la chaleur des bougies, la lumière est puissante.

© Murat chez Futuropolis

Titre : Animabilis

Récit complet

Scénario, dessin et couleurs : Thierry Murat

Genre : Fantastique, Horreur

Éditeur : Futuropolis

Nbre de pages : 158

Prix : 23€

Date de sortie: le 02/11/2018

Extraits :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.