♫Dans les villes de grandes solitudes (#2)… moi, le gamin bien esseulé, dans l’oeil du cyclone meurtrier♪

Pas besoin de désert qui l’entoure; de ponchos, de mariachis, de pieds-tendres ou autres évadés enfiévrés qui l’habitent, pour voir une ville comme digne d’un western. Pas besoin de coups de feu ou de grande cavalcade, pour s’imaginer, à son approche, un panneau vous mettant en garde, au mieux, ou annonçant la sauce à laquelle vous allez être croqués, au pire… Ambiance. Acte 2.

© Jeff Lemire chez Urban Comics

À lire aussi | ♫Dans les villes de grandes solitudes (#1)… moi, le survivant bien… menacé, par deux mille ans de solitude et quelques clous dans mes portes… barricadées ♪

À lire aussi | Royal City : Jeff Lemire en finit avec la mort après la vie avec un charme indéfinissable

Royal City

Résumé de l’éditeur : Bien loin de rapprocher les membres de la famille Pike, la crise cardiaque du père de famille n’aura fait que cristalliser les rancoeurs, les incompréhensions et les déceptions des uns et des autres. Au coeur de ce mal-être, la perte d’un fils, d’un frère et d’un ami y est sans nul doute pour quelque chose. Mais en 1993, les signes avant-coureurs de ce drame étaient-ils suffisamment évidents pour être remarqués? La mort de Tommy aurait-elle pu être évitée?

© Jeff Lemire chez Urban Comics

Un pas en avant, deux pas en arrière. Après un premier opus magnétique et prometteur semant le brin dans une famille un brin dysfonctionnelle et déchirée par des personnalités fortes et le deuil, c’est la méthode qu’adopte Jeff Lemire . Ainsi, remonte-t-il en amont du courant, un peu avant le maelström, l’œil du cyclone émotionnel qui guettait chacun.

© Jeff Lemire chez Urban Comics

Nous berçant avec une bande-son très 90’s (le titre n’est pas anodin, Sonic Youth, fait double-sens et va comme un gant à ce tome 2 qui amène le drame), Lemire endort notre méfiance et notre conscience d’assister impuissant au déroulement tragique de la mort du personnage autour de qui tourne toute cette histoire: Tommy. Ce n’est pas un spoiler, il est déjà trop tard, on le sait mais on se laisse prendre au jeu de ces 5 chapitres qui font le drame, surveillé par les tours de l’usine comme des miradors.

© Jeff Lemire chez Urban Comics

Lemire remet les pendules à zéro, chasse le fantastique pour revenir au réel en continuant de détailler cette famille un peu démunie et dans laquelle chaque homme devrait accomplir sa part du travail. Même si certains préfèrent encore zoner, sortir et convaincre Tommy d’en boire une ou de tirer une taffe. Aux conséquences dramatiques. La chute est attendue depuis la fin du tome 1 mais l’intérêt n’est pas là et l’auteur réussit à peindre une fresque brisée, un miroir cassé avec quelques somptueuses touches d’aquarelle, des fulgurances qui confinent encore un peu plus de vie à ce portrait en rien immobile d’une famille décomposée (c’était le titre du premier opus, c’est encore plus le cas ici), livide, un brin responsable mais à son insu, et battante, malgré tout, malgré ce qui l’attend. La mélodie Lemire est imparable, triste mais allant chercher la gaieté car tout n’est pas noir.

© Jeff Lemire chez Urban Comics

Série : Royal City

Tome : 2 – Sonic Youth

Scénario, dessin et couleurs : Jeff Lemire

Traduction : Benjamin Rivière

Genre: Drame, fantastique

Éditeur VO: Image Comics

Éditeur VF : Urban Comics

Collection : Urban Indies

Nbre de pages: 123

Prix: 15,50€

Date de sortie: le 22/06/2018

Extraits : 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.