La canicule vous manque terriblement ? « Un été sans dormir » de Bram Dehouck vous fera à nouveau transpirer… et sourire

Windhoek vous connaissez ? Mais si, c’est ce petit village flamand situé en Flandre Occidentale où ont poussé, telles de gigantesques fleurs de métal, 10 superbes éoliennes. Il fallait voir le jour de l’inauguration, tout le village s’était déplacé, les hommes et les femmes politiques à l’avant plan bien évidemment. Un vrai jour de fête avec musique et petite restauration.

Oui mais voilà, ces éoliennes ne soulèvent pas qu’un vent d’enthousiasme. Prenez Herman, le boucher dont le pâté fait la joie des villageois depuis des années et bien Herman ne parvient plus à trouver le sommeil à cause du bruit des pales des éoliennes… C’est terriblement embêtant. Et Jan le vétérinaire, lui ne supporte plus les ombres que projettent dans son magnifique jardin ces immenses tiges pourvoyeuses d’électricité.

Décidément mis à part les éoliennes plus rien ne tourne rond dans le village de Windhoek.

Et si tout cela était lié à la canicule ? Car oui il fait chaud cet été. Très très chaud.

Sous ses faux airs de Desperate Housewives à la flamande, le roman du belge Bram Dehouck nous propose une galerie de personnages ressemblant à s’y méprendre à nos propres voisins, oui, ceux-là mêmes qui laissent aboyer leurs chiens toute la nuit et qui tondent leurs pelouses le dimanche après-midi alors que c’est formellement interdit. Des êtres tout à fait ordinaires cachant leurs vraies personnalités sous des sourires de façade et des clins d’oeil un peu trop appuyés.

Même si il est nettement moins déjanté que les romans de sa compatriote Nadine Monfils le roman de Bram Dehouck fleure bon le surréalisme à la belge (ah ce final pétaradant) et nous fait plus sourire que frissonner et c’est déjà énorme.

Une belle découverte donc proposée par une maison d’édition française basée à Bordeaux (Mirobole) dont le souhait premier est de dénicher de nouvelles voix et de nouvelles contrées. Qu’elles soient russes, polonaises, ou belges, toutes les littératures étrangères interpellent et passionnent ces amoureux du livre. N’hésitez pas à vous plonger dans leurs bouquins aux couvertures follement originales.

Titre : Un été sans dormir

Auteur : Bram Dehouck

Genre : Polar

Editeur : Mirobole

Nbr de pages : 256

Date de sortie : le 20 septembre 2018

Prix : 19,50 €

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.