Presque maintenant de Cyril Bonin: est-ce encore vivre que de ne jamais lâcher prise ?

Vous n’avez pas peur de mourir, vous ? Je dis ça, je dis rien, mais avec tout ce qu’on nous annonce pour les prochaines décennies sur la planète, le nombre de cancers, la qualité de ce que nous mangeons et buvons sans cesse remise en question… il y a certainement de quoi s’inquiéter. Et ça inquiète de manière différente les trois nouveaux personnages de Cyril Bonin, dans un récit plus contemporain que ça tu meurs… ou tu vis ?

À lire aussi | Cyril Bonin perpétue de manière fabuleuse notre besoin de… délicatesse

À lire aussi | The time before, la nostalgie du futur face aux envies du passé

© Bonin chez Futuropolis

Résumé de l’éditeur : Et s’il était possible de connaître son état de santé en temps réel ? Et de connaître du même coup son espérance de vie ? Ce miracle est à présent rendu possible grâce à un progrès médical révolutionnaire : les Nanopills. Grâce à elles, c’est sûr, nous allons tous mourir… mais en bonne santé. Une histoire qui se passe dans un futur tellement proche… que l’on pourrait dire qu’elle se passe « presque maintenant »…

© Bonin

L’hypocondrie, c’est la maladie des maladies qu’on croit avoir. Comment peut-on être un scientifique à la pointe des biotechnologies, étudier des traitements révolutionnaires, sans souffrir de ce mal dont Dany Boon n’a pas l’exclusivité. Félix est hypocondriaque à mort et les Nanopils qu’il vient de mettre à jour ne vont pas arranger son cas : il va devoir contrôler les moindres de ses paramètres vitaux (cholestérol, pression, monocytes, potassium et tant d’autres concepts compliqués pour le commun des mortels, qui plus est se sentant en bonne santé).

À côté de lui, dans la collocation, il y a Alexis, étudiant en lettres, russophone et russophile, qui rêve de vivre de sa plume. C’est ce qui l’entraîne à la bibliothèque. Là même où il va faire la connaissance d’Anna. Anna, c’est une violoniste rêvant d’intégrer un grand orchestre philarmonique. Très vite, elle va se lier d’amitié avec Félix et Alexis. Une amitié qui, comme dans la chanson de Fiori, Goldman et Ricol, est bien difficile à gérer et à conserver quand vient s’y heurter l’amour.

© Bonin

Chacun des deux garçons a eu sa chance mais il n’en restera qu’un pour se réveiller chaque jour aux côtés d’Anna. Ou presque, car si la belle a arrêté de fumer suite à ses prises de bec avec Félix, elle n’a pas laissé tomber ses rêves de symphonie.

© Bonin chez Futuropolis

Éclairant toujours aussi personnellement et magnifiquement ses personnages pour nous les rendre sympathiques, malgré leurs défauts, dès la première apparition, Cyril Bonin nous entraîne à nouveau entre des destins plus ou moins contrariés. Nouant le drame entre ses trois héros, Bonin questionne ainsi notre propension au « mieux vaut prévenir que guérir », à contrôler tout de ce que notre corps fait ou ingurgite. À se garder de tout excès, tout en étant soi-même excessif. Car est-ce encore vivre que de ne jamais lâcher prise ?

© Bonin

Encore plus quand votre espérance de vie varie d’une minute à l’autre. Raccrochant ce questionnement à un drame sentimental touchant, beau mais sans vraiment de happy end (ou en tout cas, nuancé), Cyril Bonin fascine une nouvelle fois par ses images intemporelles, comme gravées plutôt que dessinées sur la feuille, déjà patinées; là où il déçoit un peu avec une histoire peut-être un peu trop prévisible (The Time Before nous reste en tête, un cran plus haut) mais qui a le mérite de remettre les choses en place et de nous faire prendre conscience que si on veut lutter contre quelque chose, il convient de bien choisir le combat et de se mettre en tête, que pilules ou pas, tout peut arriver. Malheureusement et… heureusement.

© Bonin chez Futuropolis

Et la petite musique en plus : 

Titre: Presque maintenant

Histoire complète

Scénario, dessin et couleurs: Cyril Bonin

Genre: Drame

Éditeur: Futuropolis

Nbre de pages: 72

Prix: 17€

Date de sortie: le 07/06/2018

Extraits:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.