Au Zénith de Lille, Lenny Kravitz a donné un concert formidable, énergique et fusionnel, qui restera dans les mémoires

Mercredi 25 juillet 2018, Lenny Kravitz se produisait au Zenith de Lille, et le moins qu’on puisse dire c’est que l’américain y a mis le feu. Il a livré ce soir là un concert en tout point excellent  servi par un son parfait, chose souvent trop rare que pour ne pas le souligner.

Lenny Kravitz © Jean-Pierre Vanderlinden

C’est MF Robots qui ouvre la soirée et ce nouveau projet, dans lequel on retrouve Jan Kincaid (un des membres fondateurs du band d’acid-jazz Brand New Heavies) et la chanteuse Dawn Josepha le chic pour nous proposer des titres funk-soul vintage d’un autre temps. On pense à Donna Summer, à Chic et, dans mon esprit, il s’agit de très belles références. Le band, coloré et souriant, a fait danser le Zenith dans une bonne humeur générale idéale pour préparer le public à accueillir, Mister Lenny Kravitz.

MF Robots © Jean-Pierre Vanderlinden

Pour son Raise Vibration Tour, Lenny a mis les petits plats dans les grands. Superbe lightshow, jolie scénographie et band irréprochable dans lequel on retrouve la talentueuse bassiste Gail Ann Dorsey (ex-David Bowie) et bien évidemment Craig Ross, son fidèle guitariste depuis 1991 et avec qui il a composé le célèbre « Are You Gonna go My Way ». À deux, ils font hurler leurs six cordes comme personne !

Lenny Kravitz © Jean-Pierre Vanderlinden

Quant à Lenny, lunettes de soleil, dreadlocks, pantalon patte d’eph’ et bottes en croco, il occupe la scène comme jamais. Dès les premières mesures de « Fly Away », son pouvoir de fascination opère sur la foule qui lui fait un triomphe. Très proche de ses fans, l’Américain se permet quelques petites ballades dans le frontstage pour saluer la foule, souhaite bon anniversaire à une fan et va lui faire un câlin, et enchaîne les tubes avec une facilité déconcertante et une énergie exceptionnelle. « I Belong to You », « Always on the Run », « The Chamber », « Can’t Get You Off My Mind », « Again », « Get Up Stand Up » en hommage à Bob Marley et bien d’autres. Je vous renvoie à la setlist pour plus de précisions.

En rappel notre homme s’installe au piano pour jouer « I’ll be waiting » avant de nous offrir un « Let Love Rule » prétexte à une longue descente dans le public mémorable et fusionnelle.

Lenny Kravitz © Jean-Pierre Vanderlinden

Bien sûr c’est avec l’incontournable « Are You Gonna go My Way », et armé de sa Flying V qu’il terminera en beauté un concert formidable, sans doute un des meilleurs que j’ai pu voir de lui depuis des lustres. Du grand Kravitz !

Jean-Pierre Vanderlinden

Setlist :

  1. (The Guess Who cover)
  2. Encore:
  3. Encore 2:
  4. Are You Gonna Go My Way?

Le concert en images…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.