Mamma Mia, Here we go again : la question c’est voulez-vous… repartir pour un tour de piste ? Sans hésitation !

Suite de la comédie musicale au succès planétaire, « Mamma Mia! » de Phyllida Lloyd, sorti il y a dix ans (et adaptée elle-même de la comédie musicale du même titre se jouant sur les planches, écrite par Catherine Johnson), et s’inspirant des chansons du groupe suédois Abba; Mamma Mia, here we go again propose enfin de sympathiques retrouvailles avec cette bande qui a la musique dans le sang. Non contents d’être producteurs exécutifs du film, en plus d’être auteurs et compositeurs de la musique, les deux membres-fondateurs d’Abba, Benny Andersson et Björn Ulvaeus jouent également les acteurs, étant donné qu’ils font quelques apparitions dans ce film. Pour coller au plus près des situations narratives, les deux paroliers n’ont pas hésité à changer les paroles de quelques chansons. Et Meryl Streep et Cher s’en donnent à coeur joie : elles se retrouvent ici 36 ans (!) après leur collaboration pour « Le Mystère Silkwood » de Mike Nichols.

Note : 14/20 (Vu au cinéma Caméo des Grignoux)

Résumé: Sur l’île paradisiaque de Kalokairi, Sophie, qui rencontre divers soucis dans l’ouverture de son hôtel, va trouver du réconfort auprès des amies de sa mère Donna qui vont lui conseiller de prendre exemple sur le parcours de cette dernière.

Déjà dix ans qu’est sorti sur nos écrans la comédie musicale « Mamma Mia! », adaptant corps et âme la comédie musicale du même nom, imaginée par Catherine Johnson, et jouée aux quatre coins du monde dans les plus grandes salles de spectacle! Intitulé « Mamma Mia! Here We Go Again », cette suite se déroule cinq ans après les événements du premier film, ayant relativement divisé la critique, bien qu’énormément plu au public, ne fût-ce que pour l’enchaînement tonitruant des plus grands succès d’Abba, chantés et dansés par un casting absolument contagieux. Et ça tombe bien, puisque l’ensemble de la promo rempile pour notre plus grand plaisir dans cette suite. Alors, vous en vouliez encore?

Dire que « Mamma Mia! », premier du nom, a été un succès est un euphémisme, tellement le film a engendré plus que n’importe quelle autre comédie musicale à travers le monde, avant de se faire cependant (bien) doubler par « La Belle et la Bête » de Bill Condon, l’année dernière. Mais on ne doute pas une seule seconde que cette nouvelle aventure trouvera son public. On retrouve alors ici Sophie (Amanda Seyfried), prête à ré-ouvrir l’hôtel bâti par sa mère Donna (Meryl Streep), d’autant plus qu’elle ne s’est jamais sentie au jour d’aujourd’hui au plus proche de sa mère, Sophie étant située exactement au même endroit qu’elle à l’époque, en train de vivre ce qu’elle a vécu, à la différence près qu’elle sait qui est le père de son futur enfant! Au rythme des préparatifs de la cérémonie d’ouverture de l’hôtel et de conseils avisés de son entourage, Sophie puisera ses forces et son courage dans le passé de sa mère, remontant jusqu’à sa conception, au moment où elle a rencontré Sam, Harry, et Bill…

On ne va pas se mentir, et dire dès le départ que « Mamma Mia! Here We Go Again » a perdu en dynamisme ce qu’il a gagné en émotion. D’un côté, ce n’est pas plus mal, étant donné que cette histoire nous propose un véritable scénario, au contraire de celui du premier film, un peu mièvre. À vrai dire, cette histoire mise avant tout sur le souvenir et l’hommage, plutôt que sur une quelconque fête en question. Ainsi, aux travers des flash-black autour de la vie amoureuse de Donna, et de ses trois désillusions amoureuses, nous avons droit à des chansons plus confidentielles, et touchantes. Bien évidemment, nos personnages fredonnent toujours certains des plus grands succès d’Abba, mais force et de constater que c’est le répertoire moins connu du groupe qui est ici utilisé à bon escient.

Alors oui, ces retours en arrière manquent de piment et d’originalité, mais ils servent à illuminer la beauté du personnage de Donna, interprété ici dans ses jeunes années par la sublime et lumineuse Lily James, et toujours par Meryl Streep de nos jours. Et même si cette dernière n’est pas énormément présente à l’écran, c’est bien son personnage qui s’offre la plus belle réussite de ce film, que ça soit par l’interprétation de Lily James, que par les sentiments que sa fille Sophie éprouve pour elle. Mais dans sa globalité, c’est l’ensemble du casting, toujours aussi sympathique et aimable, qui porte à ressentir de très jolies bouffées d’émotion en sa mémoire. Là où le film plaît également, c’est dans ses raccords scénaristiques avec le premier film. On prend alors un malin plaisir à se remémorer ces paroles, faits et gestes des uns, des autres.

Tandis que « Mamma Mia! » mettait le paquet en termes de spectacle, « Here We Go Again » est quelque peu décevant à ce sujet. Pourtant chorégraphiées par Anthony Van Laast (le responsable des chorégraphies de la pièce à succès), les danses laissent ici à désirer, et sonnent un peu « amateur ». C’est dommage, tant le répertoire d’Abba, sous un magnifique soleil grec, mérite davantage de folie. Aussi, la mise en scène du réalisateur Ol Parker pêche par une certaine paresse, et un manque d’audace. L’articulation des différentes scènes, entre présent et passé, manque d’énergie pour véritablement tenir le tempo. Mais qu’importe, puisque la générosité de son casting (excepté certaines nouvelles têtes interprétant l’entourage de Donna dans sa jeunesse) est là pour tenir la barre. Et puis, les quelques titres imparables d’Abba entendus font toujours autant le même effet. Et finalement, ce n’est pas plus mal que d’être véritablement touché par ce film, à défaut d’être pleinement convaincu au niveau des possibilités scénographiques qui lui ont échappées.

Enfin, on ne pouvait terminer sans parler de l’arrivée en fanfare de la grand-mère de Sophie, jouée par l’unique et iconique Cher. Du haut de ses 72 ans, elle incarne un personnage qui se fait à la fois maudire, et très attendre, jusqu’à son arrivée. C’est tout simplement un bonheur immense d’entendre sa voix grave chanter une nouvelle version de « Fernando », ainsi que sur le premier couplet de « Super Trouper », et vêtue, comme à son habitude, d’une tenue flamboyante, et d’une chevelure étincelante. Bref, c’est du Cher tout cracher! De quoi ravir les (nombreux) fans!

« Mamma Mia! Here We Go Again », c’est sans doute le feel-good movie de l’été, lui qui est bien plus réussi que son aîné au niveau du scénario, qu’il ne l’est au niveau de la pure comédie musicale. Certains seront déçus, alors que les autres seront étonnement émus. Quoi qu’il en soit, on rêve déjà d’une nouvelle suite… Dans dix ans?

Titre : Mamma Mia! Here We Go Again

Pays : Royaume-Uni, Etats-Unis

Réalisateur : Ol Parker

Acteurs: Lily James, Amanda Seyfried, Christine Baranski, Julie Walters, Pierce Brosnan, Colin Firth, Stellan Skarsgård, Dominic Cooper, Meryl Streep, Cher, Jeremy Irvine, Alexa Davies, Jessica Keenan Wynn, Andy Garcia, Hugh Skinner, Josh Dylan…

Genre : Comédie musicale

Durée : 114 minutes

Date de sortie : le 18/07/2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.