Tosca des bois n’a rien à envier à Robin et s’évade d’un Moyen Âge guerrier pour retrouver l’insouciance de la jeunesse téméraire

Qu’elles sont belles et apaisées les villes italiennes. Solaires. Il n’en a pas toujours été ainsi et fut une époque où ces jolis bastions se la jouaient frère ennemis et se menaient des guerres sans relâche et à qui mieux mieux. Que voulez-vous, la soif de pouvoir et de territoires. Et tous les coups étaient permis. Sur cet échiquier médiéval, on ne saurait en vouloir à la princesse Lucilla d’avoir besoin d’évasion et de voyage avec ses nouveaux amis pas forcément de sa classe seigneuriale mais complices. Sauf que les ennemis de son père entendent bien mettre la main sur elle pour faire levier.

© Radice/Turconi chez Dargaud

Résumé de l’éditeur : Alors que le seigneur de Castelguelfo se prépare hardiment à la guerre contre l’infâme Gautier de Brienne, sa fille, Lucilla, fuit le château familial pour explorer le monde en compagnie de ses amis Tosca et Rinaldo. Les merveilles qui’ils croisent sur leur chemin sont innombrables mais en ces temps de guerr, le danger guette…

© Radice/Turconi chez Dargaud

Toujours sous le charme du premier opus de cette série, on se laisse embarquer sans méfiance dans l’histoire que nous destine le duo toujours aussi magique, Teresa Radice et Stefano Turconi. Les couleurs ont changé dans les derniers reflets de l’automne et ceux de l’hiver. Peu importe les armées qui en souffriront. Les enfants, quelle que soit leur condition, laissent la misère de la guerre aux grands inconséquents pour faire leurs expériences et traverser les bois.

© Radice/Turconi chez Dargaud

Après tout, pourquoi n’y aurait-il que les scouts qui aimeraient vivre au fond des bois. Hue, dada. Turconi n’a pas son pareil pour mettre de l’étincelle et de la malice dans les regards de ses héros, de l’insouciance aussi. Celle-là même qui fait qu’ils n’ont pas vu venir le danger. Hippique et épique.

© Radice/Turconi chez Dargaud

Recyclant des éléments bien connus du genre (comme le traquenard en forêt) avec facétie, pugnacité et frénésie graphique, Radice et Turconi livre un nouveau one-shot qui ne s’empêche pas de faire avancer la trame de fond de la série et de lever le voile sur les origines de cette orpheline téméraire qu’est Tosca des Bois. Ne restant pas sérieux, les deux auteurs prennent le partie de se payer une bonne tranche de rire sur la table de cette époque troublée et alignent les gags rythmés et réussis dans des décors toujours aussi somptueux et enluminés. La belle aventure continue, sur un final insoutenable !

© Radice/Turconi chez Dargaud

Série : Tosca des Bois

Tome : 2 – Complots, fuites, secrets et enlèvements

Scénario : Teresa Radice

Dessin et couleurs : Stefano Turconi (Facebook)

Traduction : Emmanuel Justo

Genre : Aventure, Médiéval, Humour, Jeunesse

Éditeur : Dargaud

Éditeur VO : BAO Publishing

Collection : Dargaud Jeunesse

Nbre de pages : 48

Prix : 9,99€

Date de sortie : le 08/06/2018

Extraits : 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.