Indestructibles mais pas trop, à visages humains derrière les combinaisons de super-héros: la bande d’Elastigirl revient en trombe

Les indestructibles 2, c’est évidemment la suite du premier film du nom sorti il y a maintenant quatorze ans, déjà écrit et réalisé par Brad Bird, et sacré à l’époque meilleur film d’animation aux Oscar. Et cette suite était attendue, ce fut le meilleur démarrage de tous les temps au box-office américain pour un film d’animation, avec un peu plus de 180 millions de dollars de recette, contre les 135 millions du « Monde de Dory » (2016), détenteur du précédent record.

Résumé: Notre famille de super-héros préférée est de retour! Cette fois c’est Hélène qui se retrouve sur le devant de la scène laissant à Bob le soin de mener à bien les mille et une missions de la vie quotidienne et de s’occuper de Violette, Flèche et de bébé Jack-Jack. C’est un changement de rythme difficile pour la famille d’autant que personne ne mesure réellement l’étendue des incroyables pouvoirs du petit dernier… Lorsqu’un nouvel ennemi fait surface, la famille et Frozone vont devoir s’allier comme jamais pour déjouer son plan machiavélique.

Enfin! Quatorze ans après l’énorme succès critique et public rencontré par le premier volet, la famille de super-héros la plus adorée de l’histoire du cinéma est de retour! Mr Indestructible, Elastigirl, Violet, Flèche et Jack-Jack nous reviennent ainsi dans une aventure située dans la pure lignée du précédent film.

Plus fidèle que jamais au premier opus, cette suite reprend directement à la fin des événements du premier film, lorsque le Démolisseur débarquait en pleine rue pour y répandre sa terreur, et piller la banque de Metroville… Nos personnages n’ont alors pas bougé d’un poil, tandis que se joue toujours ici le dilemme entre l’existence libre ou condamnée des super-héros. Mais la famille Parr sera très vite contactée par un fan de super-héros et magnat dans le domaine des télécommunications, afin de leur proposer un coup de publicité pour qu’ils puissent regagner l’appui et la confiance du grand public, alors bien aidés par la technologie. Mais c’est sans compter sur l’Hypnotiseur, venu mettre des bâtons dans les roues de nos super-héros…

S’il est bien question de personnages aux pouvoirs incroyables dans une société qui les rejette, ce film est avant tout une histoire de famille, où chacun des membres évolue selon sa place dans la société, la gestion de ses pouvoirs et, surtout, face à la situation à laquelle ils sont confrontés, malgré leur nature. Ici, c’est Elastigirl qui obtient un rôle prédominant, tandis qu’elle doit apprendre à lâcher son rôle de mère zélée qui cherche à tout contrôler, tandis que Mr Indestructible doit apprendre à jongler avec son rôle de père au foyer, et ainsi ravaler son ego et sa fierté d’homme, pour alors laisser briller la femme, alors que les enfants, eux, sont en pleine croissance, et découvrent davantage leurs pouvoirs…

On reconnaît d’emblée la personnalité de chacun d’eux, dans cette suite où ils ont tous une grande part d’importance. C’est d’ailleurs l’une des forces de ce film, soit celui de faire coexister des personnages dans une même dynamique tout en leur permettant de rester à la même place, et ainsi de garder leur part d’innocence. Ainsi, et même si l’un ou l’autre donne l’impression de prendre ici de l’ampleur, c’est l’unité familiale qui sort vainqueur de cette aventure. Aussi, on retrouve pour notre plus grand plaisir d’autres personnages déjà rencontrés précédemment, tels que Frozone ou l’imparable Edna Mode, toujours doublée par Amanda Lear.

Une chose est certaine, Brad Bird s’est donné les moyens en nous permettant de retrouver cette famille pas comme les autres. Tandis que l’esthétique rétro-futuriste est conservée, c’est du point de vue de l’animation que cet épisode terrasse tout sur son passage. Rythmée, colorée et audacieuse au niveau de son action, cette aventure risque de plaire à tous ceux qui l’attendaient de pied ferme. Ainsi, et malgré sa longueur (118 min), jamais le spectateur n’a de répit dans cette intrigue montée avec un sens parfait du timing, et du dosage. D’un point de vue scénaristique, on est également dans la continuité des précédents événements, ce qui nous permet dès lors de retrouver l’esprit établi dans « Les Indestructibles », ainsi que certains moments du quotidien d’une famille de super-héros, forcément jouissifs compte tenu de leur caractères survitaminés et inédits. Et globalement, les propos sont forcément modernisés, tout en restant relativement conventionnels.

Vous l’aurez donc compris, « Les Indestructibles 2 » est une suite très réussie, pleine d’action, d’humour, et parsemée d’une touche de féminisme et de sincérité dans ses rapports humains. S’il ne touche pas autant qu’un « Coco », ce film est d’une efficacité sans relâche, et saura à la fois retrouver son public d’antan, ainsi que de nouveaux aficionados, prêts à vibrer, et rigoler, notamment devant les frasques infantiles et super-héroïques d’un incroyable Jack-Jack !

Note : 15/20

Toutes les critiques de Julien pour l’année 2018, ça se passe également par là !

Faites le plein d’affiches en attendant de vous ruer au cinéma !

Fiche technique et toutes les infos sur Cinenews

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.