Abdel et la comtesse : conte de fait vieillot et stéréotypé

Il y a décidément des rôles qui vous collent à la peau. Dans Abdel et la comtesse, c’est la seconde fois au cinéma que l’actrice, réalisatrice et humoriste Charlotte de Turckheim interprète le rôle d’une comtesse après celui de Solange Poitou Castilla de la Taupinière dans « Les Aristos » (2006) qu’elle réalisait. Pas forcément une coïncidence pour celle qui est réellement issue d’une famille de nobles protestants d’Alsace, et qui joue donc ici en terrain connu. Pour autant, ce n’est pas en Alsace que ce film a été tourné, mais en Bretagne, au château de Blossac.

Note : 11/20 (Vu au cinéma Acinapolis Jambes)

Résumé: À la mort du Comte, la Comtesse de Montarbie d’Haust doit transmettre le titre de noblesse et le domaine à un homme de la famille, comme le veut la tradition aristocratique. Elle ne peut cependant se résoudre à transmettre le domaine à Gonzague, un neveu arrogant et cupide, plutôt qu’à sa fille. Quand Abdel, un jeune de cité débrouillard et astucieux, trouve refuge dans leur château, sa rencontre avec la Comtesse va faire des étincelles ! Issus de deux mondes que tout oppose, ils pourraient bien s’aider mutuellement…

La comédie française s’empare une fois de plus du choc des cultures, avec ce qu’il engendre de plus ou moins prévisible. Comme son titre l’indique, il s’agit ici d’une rencontre pour le moins (d)étonnante entre un gars des cités et une comtesse. Tandis que le premier est un spécialiste dans le vol d’objets (d’art) de valeur, et s’apprête ainsi à voler dans le château d’une comtesse, cette dernière se voit contrainte, malgré elle, de transmettre le titre de noblesse au succédant masculin (comme le veut la tradition), soit ici son neveu, pour le moins malhonnête et vénal. Mais évidemment, sa rencontre, tout d’abord houleuse puis fédératrice avec Abdel, changera la donne.

« Abdel et la comtesse » n’a d’autre intention que de mettre en images deux modes de vie qui s’opposent, et qui vont, une fois les présentations faites, apprendre à s’apprécier (et plus si affinités), et s’unir pour une même cause. Sans pour autant déshonorer son registre, cette comédie est pour le moins vieillotte, et formatée pour rassembler. Malgré ses personnages attachants, et quelques sympathiques moments enlevés suite aux différences de langage, de tenue et leurs apprentissages au sein d’une intrigue gentillette, on reste dans le déjà vu, et le stéréotypé. Rien donc de bien méchant, ni de bien divertissant à se mettre ici sous la dent…

Toutes les critiques de Julien pour l’année 2018, ça se passe également par là !

Titre : Abdel et la comtesse

Pays : France

Réalisatrice : Isabelle Doval

Acteurs : Charlotte De Turckheim, Amir El Kacem, Margaux Chatelier, Anne Consigny, Sam Karmann, Mathieu Simonet, Bertrand Usclat, Ali Khelil…

Genre : Comédie

Durée : 95 min

Date de sortie : le 06/06/2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.