Rosa Crux et Mortiis ont ensorcelé De Kreun !

Très belle affiche, ce samedi soir, à la salle De Kreun à Courtrai, avec les venues respectives du norvégien Mortiis et des Français de Rosa Crux. L’occasion rêvée de voir sur scène deux artistes majeurs de la scène dark et le public composé majoritairement de connaisseurs ne s’y est pas trompé en répondant présent en nombre à cet évènement signé Purple Moon Productions.

Je ne vous écrirai rien au sujet de Ashtoreth qui ouvrait la soirée et que j’ai malheureusement loupé car je suis arrivé juste après leur prestation, juste à temps pour applaudir Mortiis.

Ce soir Harvard Ellefsen, mieux connu sous le pseudo de Mortiis, qui fut en son temps bassiste du groupe de black metal Emperor avant de se lancer dans une passionnante carrière solo en 1993, revient à son ère dark ambiant avec l’interprétation de « Anden Som Gjorde Oppror », une oeuvre datant de 1994.

Mortiis © Jean-Pierre Vanderlinden

Derrière ses claviers le magicien au visage recouvert d’un masque devenu aujourd’hui légendaire inspiré d’une face de gobelin et de troll, disparaît souvent dans un halo de lumières rougeâtres ou bleutées auquel se mélange une épaisse fumée blanche au grand dam des photographes qui s’en mordent les doigts. Même s’il ne se passe pas grand-chose sur scène vu le statisme de l’artiste, la musique est, elle, totalement envoûtante et les corps des spectateurs se mettent à onduler lentement totalement imprégnés de cette beauté sombre et lancinante qui se dégage des compos du maître norvégien.

Car pour moi, Mortiis est un maître, un artiste hors norme , un pape maudit du dark ambiant à touches médiévales et aussi du rock industriel. Certains regretteront le choix de l’artiste d’interpréter sur cette tournée des oeuvres ambient plutôt que de proposer un set plus rageur en mode industriel avec son band, mais c’est ça aussi Mortiis, un personnage multi facettes surprenant et imprévisible. Pour ma part, j’ai vécu un grand moment.

C’est au tour de Rosa Crux (Rosa+Crvx) de monter sur les planches avec son décorum complet composé de cloches énormes, de squelettes automates jouant du tambour, d’instruments atypiques élaborés de façon artisanale, de cornemuses et de son lot de bougies blanches qui trônent de part et d’autre de la scène et se consument lentement durant le show.

Actif depuis 1984, ce band majeur de la scène gothique française originaire de Rouen et emmené par le fascinant Olivier Tarabo a développé un style qui lui est propre, mélancolique, rituel et souvent martial. On sait que les concerts de Rosa Crux sont systématiquement ponctués de performances qui se déroulent au milieu du public sur le thème du corps en souffrance, comme la désormais célèbre danse de la terre à laquelle nous avons bien sûr eu droit ce soir.

Rosa Crux © Jean-Pierre Vanderlinden

Avec un chant principalement en latin et des paroles extraites d’œuvres antiques, de textes liturgiques ou ésotériques, un concert de Rosa Crux se vit comme une expérience unique dont on ne peut que ressortir fasciné et totalement conquis. Du grand art !

Carton plein donc pour Purple Moon Productions qui nous a concocté une fois de plus une grand messe païenne exceptionnelle digne de ce nom. Bravo !

Jean-Pierre Vanderlinden

Le concert en images…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.