Le réac’ n’ira pas en réhab’ et Morgan Navarro est passé du blog aux albums

Les blogs du Monde, terreau fertile des chroniques en BD ? Sans aucun doute, après Pénélope Bagieu et ses Culottées, c’est au tour de Morgan Navarro et son réac de passer du numérique au papier. Une seule devise : « Je ne suis pas réac, je suis lucide ! » ! 

couv_2870691.jpg

On me traite de réac mais je ne le suis pas. Je suis lucide, c’est tout. Est-ce être réactionnaire de voir à quel point le monde court à sa perte ? N’est-ce pas normal d’être atterré par la bêtise crasse de notre époque? Une époque où les enfants commandent, où l’idiotie est cool, où le savoir est moqué, où on se demande si c’est pas machiste de tenir la porte aux dames ? Bon, je sais, parfois je m’énerve un peu trop, mais c’est plus fort que moi. Attaqué par la connerie, je réagis, c’est tout. Bon ok, je suis réac.

Ma Vie de Réac - Morgan Navarro (Dargaud)
© Morgan Navarro chez Dargaud

Nul doute, Morgan Navarro a un sérieux problème avec notre société contemporaine, en tout cas le regard qu’il porte sur elle est acéré. Son alter ego de papier cumule les tares ; raciste, homophobe, misogyne. Il est réac, il l’assume et apporte un regard presque éclairé sur le monde d’aujourd’hui. Tous les sujets sont passés au crible : du terrorisme à l’écriture inclusive en passant par la censure gauchiste, le militantisme ou encore les parents soumis à l’autorité de leurs enfants, une cible récurrente. Il dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas, il dénonce tout et c’est plutôt bien fait, il faut l’avouer. Certaines planches, ces mini-épisodes, font toujours sourire parfois rire, le contrat est rempli.

Ma Vie de Réac - Morgan Navarro (Dargaud)
© Morgan Navarro chez Dargaud

Avec deux tomes à son actif, Ma Vie de Réac, souffre et s’essouffle en format album. Il y a une différence entre découvrir une ou deux chroniques par semaine et s’enfiler une centaine de pages. La différence c’est qu’en tournant les pages de cet album ; l’engouement de départ s’étiole très vite !

Si une certaine lassitude s’installe au fil des pages et qu’il faut sans doute y aller à doses homéopathiques, le questionnement est pourtant bien présent chez le lecteur. L’objectif de notre auteur est par moments nébuleux. Il tape sur tout, mais pour quelle raison ? Pour dénoncer ? Peut-être. Il n’hésite pas à grossir les traits de caractère, allant même jusqu’au stéréotype, outil-maître de la dénonciation. Mais peut-être pas ! Ce n’est pas clair, en fait ! Et cela se ressent énormément à la lecture, on ne sait pas quelle est la volonté de l’auteur donc on ne sait pas toujours comment on doit le prendre.

6-19-4c5b1
© Morgan Navarro chez Dargaud

Au final, ce passage sur format papier n’est pas raté, on passe un vrai bon moment. Mais, pour ne pas se lasser trop vite ou avoir envie d’aller vivre dans un igloo en Alaska, loin de la société, il vaudrait s’attaquer à Ma Vie de Réac petit bout par petit bout et revenir à ce format pour lequel il a été créé : la chronique.

MVDR-16-02-29_La-boulounge-illus.jpg
© Morgan Navarro chez Dargaud

 

Couv_287069

Titre : Ma Vie de Réac (Tome 1 et 2)

Scénario, dessin, couleur : Morgan Navarro

Genre: Humour

Éditeur: Dargaud

Nbre de pages: 115

Prix: 17,99€

Date de sortie du tome 2: le 26/01/2018

Extraits :

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.