The Nits, magiciens géniaux d’une pop intemporelle finement ciselée, ont enchanté l’AB

Ce samedi soir, l’Ancienne Belgique ouvrait ses portes à un des groupes hollandais les plus géniaux de ces quatre dernières décennies. Discrets mais toujours aussi créatifs, les Nits continuent inlassablement à fouler les planches des salles de concert pour le plus grand bonheur de leur fans. Une fois de plus, ils ont été magiques et ont comblé les spectateurs de l’AB Théâtre qui affichait sold out pour la circonstance.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Originaire d’Amsterdam et formé en 1974 The Nits est actuellement composé de trois musiciens: Henk Hofstede (chanteur, guitariste, auteur compositeur), Rob Kloet (batterie, percussionniste) et Robert Jan Stips aux claviers ( ex Supersister, Golden Earring, Stips, Transister…).

© Jean-Pierre Vanderlinden

Au départ fort marqué par l’influence de la new wave et de groupes classic rock comme les Beatles et les Kinks, le groupe a doucement basculé vers une pop étincelante finement ciselée, amusante et entrainante parfois aussi empreinte de mélancolie. Faisant preuve d’une musicalité exceptionnelle aussi bien dans leurs enregistrements studio que sur scène, les trois hommes, que lie une complicité musicale unique, ont su apporter un vent frais à la pop avec des ambiances sonores riches et inventives. Au fil du temps, ils ont rallié un public de connaisseurs qui les vénèrent.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Voir The Nits sur scène constitue une expérience unique qui vous rend irrémédiablement addict au groupe. En plus de leur sens inné de la scène et de leur répertoire exceptionnel, leur simplicité et leur bonne humeur participent aussi à l’ambiance bon enfant de leur prestations.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Cette fois, c’est avec un set en deux parties articulé autour de leur dernier album Angst, qu’ils ont joué en entier entrecoupé de leur classiques incontournables, que le groupe nous a offert un concert magnifique de bout en bout.

© Jean-Pierre Vanderlinden

De « Oom-Pah-Pah » qui ouvrait le show à l’inévitable et génial « In The Dutch Mountains » qui l’a clôturé devant une salle debout, les trois génies bataves nous ont régalé, deux heures durant, de leurs harmonies tout en finesse. Jamais une batterie n’a sonné aussi musicale que sous les baguettes de Rob Kloet le magicien des fûts. Idem pour le jeu incroyable de Robert Jan Stips, qui est sans doute l’un des meilleurs clavieristes pop en activité de ces trois dernières décennies.

Quant à Henk Hofstede, il office toujours dans son rôle de Monsieur Loyal avec une classe folle. Jamais un mot de trop, jamais une note de trop, The Nits font dans la retenue et dans la dentelle musicale intemporelle.

© Jean-Pierre Vanderlinden

Malgré un public de fidèles inconditionnels, The Nits reste encore un groupe bien trop confidentiel, dont le talent inouï mériterait une reconnaissance mondiale. Alors, tant pis pour ceux qui ne s’y intéressent pas ou ne les connaissent pas encore, nous on le garde jalousement comme un bijou précieux dont on ne se séparerait pour rien au monde.

Jean-Pierre Vanderlinden

Setlist :

SET 1

Oom-Pah-Pah

Les Nuits

Flowershop Forget-Me-Not

J.O.S. Days

Soap Bubble Box

Nescio

Yellow Socks & angst

Radio Orange

Lits-Jumeaux

Along A German River

SET 2

Breitner on a Kreidler

Cow with Spleen

Sketches of Spain

Two Sisters

Cars & Cars

No Man’s Land

A Touch of Henry Moore

Pockets of Rain

Port of Amsterdam

ENCORE :

Zündapp nach Oberheim

Giant Normal Dwarf

ENCORE 2:

Adieu Sweet Bahnhof

In the Dutch Mountains

Le concert en images…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s