Toto a démontré à Forest National qu’il lui reste de bien beaux jours devant lui

Toto nous a désormais habitués à des visites régulières dans notre pays et, cette fois encore, Steve Lukather et sa clique avaient donné rendez-vous à leur public à Forest National pour la date belge de leur 40 Trips Around The Sun Tour. Pas de surprises, le groupe a été comme toujours excellent et peut être même encore meilleur que lors de leur dernière venue dans cette même salle en 2016.

Toto © Jean-Pierre Vanderlinden

C’est fort d’un dernier album en forme de best of remastérisé agrémenté de quelques nouveaux titres que le groupe américain retrouve son public lors de cette tournée qui fait la part belle aux titres incontournables, mais permet aussi au public de redécouvrir des morceaux moins connus lors d’un intermède « storyteller » vers le milieu du concert. Chaque titre, avant d’être interprété en version semi-acoustique, se voit commenté et saupoudré d’anecdotes savoureuses par les membres du groupe. Une excellente idée qui permet de dynamiser ce genre de moment acoustique qui, dans la plupart des concerts, peut parfois s’avérer un peu longuet et pas toujours intéressant .

Toto © Jean-Pierre Vanderlinden

Pour le reste, Joseph Williams, affublé d’un long manteau qui doit lui faire transpirer la moitié de son poids chaque soir, est toujours très en voix, et fait définitivement oublier un Bobby Kimball plus poussif et plus limité vocalement. Même si, sur cette tournée, le fils du compositeur John Williams se partage largement le lead vocal avec David Paich et surtout avec le formidable Steve Lukather, la véritable star du groupe. Lukather chante formidablement bien et reste un incroyable guitariste capable de tout jouer. Ses Interventions dans « Hold The Line », « Rosanna »  et dans la formidable cover de George Harrison  » While My Guitare Gently Weeps «  furent exemplaires. De plus, vocalement, Lukather rivalise avec les meilleurs chanteurs du genre et irradie bien plus sur scène que ses petits camarades.

Toto © Jean-Pierre Vanderlinden

Steve Porcaro aux claviers ne reste pas en place, et le groupe a aussi la chance d’être accompagné sur cette tournée par une légende : le percussionniste Lenny Castro, ainsi que par Shannon Forrest à la batterie, Shem Von Schroeck à la basse et Warren Ham au saxophone et au chant. Un belle brochette de musiciens qui se montrent d’une efficacité redoutable.

Toto © Jean-Pierre Vanderlinden

C’est finalement avec « Africa » et « The Road Goes On » que le groupe a pris congé de son public après un concert de très bonne facture. Toto, dont le nom n’évoque pas un petit garçon célèbre pour ses blagues, mais signifie universel ou total en latin, continue aujourd’hui à rassembler les foules composées de spectateurs issus de styles bien différents. Et après ce que le groupe vient de prouver sur cette prestation, même si musicalement la prise de risque reste faible par rapport à ce que l’on connait déjà, il lui reste encore de bien beaux jours devant lui.

Jean-Pierre Vanderlinden

Setlist :

* Alone
* Hold the Line
* Lovers in the Night
* Spanish Sea
* I Will Remember
* English Eyes
* Jake to the Bone
* Lea
* Rosanna

Acoustic Storytellers
* Miss Sun
* Georgy Porgy
* Human Nature 
(Michael Jackson cover)
* Holyanna
* No Love
* Mushanga
* Stop Loving You

Set2
* Girl Goodbye
* Angela
* Lion
* Dune (Desert Theme)
* While My Guitar Gently Weeps 
(The Beatles cover)
* Stranger in Town
* Make Believe
* Africa

Encore
* The Road Goes On

Le concert en images…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.