Bonneville, ces merveilleux fous roulants dans leurs drôles de machines et sur un lac salé

Ah, ces merveilleux fous roulants dans leurs drôles de machines ! Alors que ‘Fane a ravivé – de quelle manière ! – l’étincelle avec ses deux Streamliner, c’est un autre diptyque qui nous ouvre les portes du Lac Salé et de la plaine de Bonneville. Cette fois, c’est Marvano qui est aux commandes de cette aventure intime au milieu des bolides qui tiennent… ou pas… la route. 3, 2, 1, 4, 0, 7, partez !

À lire aussi | À côté du désert du Streamliner de ‘Fane, Mario Kart et Fast & Furious c’est du bac à sable

À lire aussi | ‘Fane et son explosif Streamliner : « Balancer les personnages, motards ou pilotes d’Hot Rod, dans un paysage au parfum de l’Amérique des années 60’s »

© Marvano/Marquebreucq chez Dargaud
© Marvano/Marquebreucq chez Dargaud

Résumé de l’éditeur : Bonneville Salt Flats… un vaste désert de sel au coeur de l’Utah. Rien n’y pousse mais des choses s’y passent… Depuis un siècle, sur sa célébrissime piste de vitesse, se succèdent des engins aux noms mythiques (Bluebird, Thunderbolt, Railton Special, Spirit of America…) et des personnages étonnants, poussés par la passion et le démon de la vitesse : c’est le monde du LSR (Land Speed Record ou « record de vitesse terrestre ») que nous fait découvrir Marvano. Amitié, ferveur et drames sont au rendez-vous, tandis que le monde vit au rythme de grands événements qui aussi marquent les protagonistes de Bonneville : l’élection puis l’assassinat de Kennedy, Gagarine dans l’espace, les missiles de Cuba…

© Marvano/Marquebreucq chez Dargaud

Comme un enfant dans un magasin de jouet, c’est sans doute ainsi que s’est retrouvé Marvano face au journal intime de Zeldine Johnson. De Zolder (où il est né) à Bonneville, Marvano a franchi le pas et promu le tour de roue à vitesse vévéprime pour livrer une adaptation graphique d’un manuscrit oublié. Adaptation graphique plutôt que BD car résolument Bonneville laisse plus de place aux vrombissements qu’aux phylactères disséminés çà et là. Une liberté que s’octroie Marvano pour délaisser le fil conducteur de toute façon donné par le texte de Zeldine pour se laisser aller à une galerie saisissante de monstres capables de repousser l’insupportable limite de la vitesse.

© Marvano/Marquebreucq chez Dargaud
© Marvano/Marquebreucq chez Dargaud

Devant ces dessins et ces évocations d’une époque révolue durant laquelle les fous du volant étaient capables de donner corps, âme et même vie pour aller un miles/heure plus loin, on croit rêver. La petite histoire refait la grande Histoire et c’est tout un paysage (pas que motorisé) que nous promet Marvano. Avec vue sur un lac de sel capable de générer une mythologie mais aussi des images plus proches de la réalité et néanmoins irréelles.

© Marvano/Marquebreucq chez Dargaud

Puis, Bonneville n’est pas un Streamliner bis. Car si dans la fresque féroce de ‘Fane, chacun sauvait sa peau comme il le pouvait, que l’enfer c’était les autres et que tous les coups étaient permis; dans Bonneville, le seul ennemi, outre les dangers naturels et techniques d’un tel circuit, c’est le chrono. Un dieu des secondes face auquel les adorateurs n’ont d’autre solution que de se dépasser soi. Mais aussi les limites de ces machines tant aimées ou détestées.

© Marvano/Marquebreucq chez Dargaud

Pour atteindre et dépasser les 400 mph, ça passe ou ça crashe et la patience autant que la prudence sont rarement de mise. Dommage que l’auteur peine tant à se dégager des textes omniprésents que pour dégager la puissance de feu sacré et de vitesse de cette aventure et de ces héros malgré leur folie. Bonneville livre un panorama d’images folles mais qui n’atteignent jamais les chapeaux de roues. Sans doute la passion a-t-elle eu un peu raison du suspense et du spectacle. Un peu, car le spectacle reste quand même de mise et qu’est-ce que c’est beau, et les couleurs de Bérengère Marquebreucq porte le tout une dimension plus loin.

© Marvano/Marquebreucq chez Dargaud

Titre : Bonneville

Tome : 1/2 – Quatre zéro sept !

D’après le manuscrit de Zeldine Johnson

Scénario et dessin : Marvano

Couleurs : Bérengère Marquebreucq

Genre : Historique, Sport moteur, Aventure

Éditeur : Dargaud

Nbre de pages : 48

Prix : 13,99€

Date de sortie : le 16/02/2018

Extraits :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.