Des Femmes Savantes irrésistibles au Théâtre Royal du Parc !

Ah Molière ! Dire que tant d’étudiants pestent de devoir le lire quand ils sont sur les bancs de l’école et, bien souvent, arrivés à l’âge adulte, se rendent compte à quel point son oeuvre est d’une actualité insolante et traverse le temps sans prendre aucune ride. Servir les textes de Jean-Baptiste Poquelin représente pour un comédien un tremplin formidable pour catapulter son art à la face du public. La preuve encore en est avec cette adaptation des Femmes Savantes au Théâtre Royal du Parc qui se veut absolument jouissive de bout en bout, et interprétée par une brochette de comédiens au sommet de leur art qui domptent magistralement la langue de Molière.

La pièce : La pièce raconte l’histoire d’une famille, où la mère (Philaminte), sa belle-sœur (Bélise) et l’aînée de ses deux filles (Armande) sont sous l’emprise d’un faux savant (Trissotin), qui les subjugue de ses poèmes et savoirs pédants mais s’intéresse plus à l’argent de la famille qu’à l’érudition des trois femmes. Cette situation désole le reste de la famille, à savoir le père (Chrysale), son frère (Ariste) et la cadette des filles (Henriette)…

Molière a toujours gardé une place privilégiée dans la programmation des théâtres, et ce n’est que justice. Régulièrement les adaptations qui en sont faites font preuve d’une inventivité remarquable pour mettre au goût du jour l’oeuvre de l’auteur. J’ai eu la chance d’assister il y a quelques mois à une représentation du Tartuffe mis en scène par Michel Fau, avec Michel Fau et Michel Bouquet à Paris au Théâtre de la Porte St Martin ; un spectacle magistral et  délicieusement gothique parmi les plus beaux que j’ai pu voir dans mon parcours théâtral.

Et bien, très honnêtement, ces Femmes Savantes dans une mise en scène d’Armand Delcampe n’ont pas grand chose à lui envier tant la mécanique fonctionne à plein régime et le spectacle est total.

© Martin Godfroid

Soulignons d’abord les costumes superbes et les décors étonnamment inventifs de Gérald Watelet – les jeux d’ombres et de lumières sont particulièrement réussis – ainsi que l’idée géniale de transposer l’action dans les années folles.

Coté distribution, on ne note aucune faute de goût, tous les comédiens sont formidables dans leurs rôles respectifs avec une mention spéciale pour Patrick Brüll absolument irrésistible en Chrysale, le père d’Henriette, qui se force à tenir tête comme il peut à une épouse autoritaire et matriarche.

© Martin Godfroid

Pour son temps, Molière était en avance, il militait pour les mariages d’amour peu courants à l’époque et se moquait des femmes savantes, qui, dans la pièce, sont en réalité des femmes pédantes qui manquent cruellement de discernement au point de mettre en danger l’équilibre familial. Le message de Molière est clair et intemporel : prenons garde de ne pas nous enfermer dans nos passions qui risquent de nous faire manquer de clairvoyance et gardons les pieds sur terre afin de ne pas rendre malheureux nos proches.

Alors, si vous aimez Molière ou si vous désirez le redécouvrir et vous délecter d’une de ses oeuvres capitales, il n’y a aucune raison de ne pas vous rendre au Théâtre Royal du Parc dans les prochains jours.

Jean-Pierre Vanderlinden

Avec :
Nathalie WILLAME,
Cécile VAN SNICK,
Morgane CHOUPAY,
Pierre POUCET,
Patrick BRÜLL,
Agathe DÉTRIEUX,
Julien LEMONNIER,
Valéry STASSER
Freddy SICX,
Marie-Line LEFEBVRE,
Mathieu ALEXANDRE,
Jean-François VIOT

Mise en scène :
Armand DELCAMPE

Assistanat :
Jean-François VIOT

Décor et costumes :
Gérarld WATELET

Lumières :
Jacques MAGROFUOCO

Durée :
1h45 sans entracte

Du 1/03/2018 au 31/03/2018 au Théâtre Royal du Parc

Réservations : http://www.theatreduparc.be

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.