Spirou et Fantasio : ce qu’on espérait Franquignolesque n’est qu’un film grand-guignolesque de bas étage

Alors que les adaptations de bandes dessinées et comics continuent de rayonner aux États-Unis sous l’impulsion de Marvel et DC Comics, l’entreprise est beaucoup plus compliquée dans nos contrées et les adaptations live souvent ratées se suivent et se ressemblent, sauf rares exceptions. Avec son adaptation de la série de bandes dessinées d’aventure franco-belge, « Spirou et Fantasio » (publiées pour la première fois dans « Le Journal de Spirou » en 1938 par Rob-Vel, avant d’être popularisées par Franquin), Alexandre Coffre (Une pure affaire, Le père Noël) n’émerge pas du lot, il l’enfonce malgré la richesse de sa matière première.

Note : 7/20 (Vu au cinéma Acinapolis Jambes)

Résumé: Lorsque Spirou, prétendu groom dans un Palace, rencontre Fantasio, reporter en mal de scoop, tout commence très fort… et plutôt mal ! Ces deux-là n’ont aucune chance de devenir amis. Pourtant, quand le Comte de Champignac, inventeur aussi génial qu’excentrique, est enlevé par les sbires de l’infâme Zorglub, nos deux héros se lancent aussitôt à sa recherche. En compagnie de Seccotine, journaliste rivale de Fantasio, et de Spip, petit écureuil espiègle, ils sont entraînés dans une poursuite effrénée entre l’Europe et l’Afrique. Spirou et Fantasio vont devoir faire équipe pour sauver Champignac… et accessoirement le reste du monde !

Après la sortie en salle en septembre dernier du « Petit Spirou » de Nicolas Bary, le cinéma français continue d’adapter, en vain, le monde de la bande-dessinée franco-belge, en s’attaquant d’ailleurs ici au même personnage…

Si vous êtes (grands) connaisseurs de la série de bandes-dessinées « Spirou et Fantasio », alors vous remarquerez que cette adaptation en est un ramassis quelque peu indigeste. Tandis que l’intrigue emprunte, par-ci, par-là, à diverses aventures du duo, ses personnages y sont présentés et rencontrés comme des cheveux dans la soupe, alors que le caractère (personnel ou physique) de ceux-ci n’est pas (ou peu) respecté. On y apprend ainsi, par exemple, que Spirou est un voleur sans scrupule, ou que Seccotine est davantage une séductrice qu’une journaliste. Ceci ne rend pas vraiment hommage aux plumes qui ont présidé au destin du plus célèbre groom de la bande dessinée, si ce n’est via quelques clins d’œil.

Pour les autres, « Les Aventures de Spirou et Fantasio » plairont peut-être pour le côté « gadget » et burlesque de la mise en scène, ainsi que pour la distribution du film (de Thomas Solivérès, à Alex Lutz, en passant par Ramzy Bedia), qui tente de faire exister le truc.

Mais force est de constater que ces instantanés de bande-dessinée ne procurent pas la moindre once d’entrain, tant l’écriture ne soulève aucun intérêt. En effet, c’est bien beau de suivre des personnages hauts en couleurs dans des péripéties rocambolesques dévoilées à un rythme trépidant, mais faut-il encore que tout ce spectacle en vaille la peine, ce qui n’est malheureusement pas le cas ici. Dès lors, voir une mouche voler procure autant d’effets que regarder cette adaptation… Dommage, car la source d’inspiration dans laquelle ont puissé les scénaristes du film (Fabien Suarez et Juliette Sales) est pourtant riche, et considérée comme un classique. Voilà qui a de quoi nous refroidir encore un peu plus pour le « Gaston Lagaffe » de Pierre-François Martin-Laval, qui débarquera dès le mois d’avril dans les salles…

Toutes les critiques de Julien pour l’année 2018, ça se passe également par là !

Titre : Les aventures de Spirou et Fantasio

Pays : France

Réalisateur : Alexandre Coffre

Acteurs : Thomas Solivérès, Alex Lutz, Ramzy Bedia, Géraldine Nakache, Christian Clavier, Charlotte Gabris, Vincent Desagnat, Monsieur Poulpe…

Genre : Comédie, Aventure

Durée : 89 min

Date de sortie : le 21/02/2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.