Review + Concours | Des bons riffs et de l’ardeur sur chapeaux de roues, Keep Yourself Alive comme nouvelle tendance pop-rock belge ?

« Keep yourself alive », cette phrase résonne comme hymne dans l’âme de tout passionné de rock’n’roll. Ce titre était notamment connu pour être une chanson du groupe Queen et de son leader charismatique, Freddie Mercury. Mais, depuis peu, ce titre désigne aussi un jeune groupe de pop-rock belge.

Keep Yourself Alive est un trio composé de Youri Delmoitiez à la basse et au chant, de Christophe Blachère à la guitare et de Tom Moury à la batterie. Le groupe tire ses influences de la britpop des années 90 dont les incontournables Blur de Damon Albarn et des désormais frères ennemis mancuniens, les frères Gallagher alias Oasis. Keep yourself alive vous sont sûrement encore méconnus pour le moment mais leur son risque de ne pas vous laisser indifférent.

David Lombard © Logan W.

Le 9 février dernier, les lauréats de l’envol des cités 2017 (un programme de promotion et d’accompagnement musical de la province du Hainaut) avaient fixé rendez-vous aux critiques à leur fan et aux chroniqueurs musicaux à l’AB Club, la salle intimiste de l’Ancienne Belgique, pour présenter leur premier EP, Lovely Tale. Grâce aux fans qui avaient fait le déplacement en nombre et en car, la salle affichait complet. Pour que cet évènement se déroule de la manière la plus professionnelle qu’il soit, Keep Yourself Alive avaient invité David Lombard (un autre artiste issu de l’envol des cités) à jouer en première partie.

Les spectateurs du soir étant là pour applaudir leurs idoles en devenir dans un haut lieu musical de la capitale, il faut reconnaître que l’accueil ne fut pas des meilleurs pour le jeune chanteur passionné de folk et de country. Pourtant, ce jeune artiste fut une belle surprise. Après une présentation sommaire en français, David Lombard se mis à parler dans la langue de Shakespeare par respect pour les quelques non-francophones de l’assemblée. Malgré la vision un peu caricaturale que le jeune homme offrait à voir avec sa tenue typique des chanteurs de folk, sa performance fut des plus plaisantes.

David Lombard © Logan W.

Seul sur scène, David Lombard joue aussi bien de l’harmonica, que de la guitare ou du banjo. De plus, le grain de sa voix est entraînant. Sans autre artifice qu’une boite à rythme pour lui donner le tempo et pour l’accompagner sur sa prestation, David Lombard nous rappelle bien humblement Bob Dylan.

David Lombard © Logan W.

Après cette sympathique mise en jambe, à côté de laquelle beaucoup de spectateurs sont passés, c’est aux stars de la soirée de prendre possession des lieux. Keep yourself alive, c’est une vraie équipe de showmen. Dès les premières notes, on se retrouve face à une prestation digne du Johnny B. Good de Chuck Berry façon Marty McFly dans Retour vers le futur. Les trois premières chansons s’enchaînent. Ce début de concert est lancé sur les chapeaux de roues. Cela permet de juger la qualité du batteur. Tom Moury nous régale. Il fait plaisir à voir. Il est content d’être là et il nous partage sa joie aux travers ses enchaînements de rythmiques.

Keep yourself alive © Logan W.

Le guitariste, Christophe Blachère, donne aussi de sa personne en se déchaînant sur ses riffs. Mais il pêche un peu pour son travail de choriste. Il est peu audible tout au long du concert. Quant à la prestation de Youri Delmoitiez, on peut dire que ce garçon est un véritable showman. Il aime la scène et ça se voit. Il apprécie jouer avec le public. Mais c’est peut-être aussi ce qui affaiblit le show offert par le groupe. Entre l’oubli de faire preuve d’un minimum de bilinguisme par sympathie pour les quelques néerlandophones de la salle et les privates Jokes lancées à ses connaissances dans l’assistance, le chanteur-bassiste nous perd. Dommage… Ces petits faux pas qui sont autant d’erreurs de débutants qu’on pardonne volontiers font glisser cette prestation des plus professionnelles vers de vagues souvenirs de concert de fêtes de rhétoriques.

Keep yourself alive © Logan W.

Néanmoins, si les Keep Yourself Alive réussissent à atténuer ces petits défauts et qu’ils continuent à plaquer des riffs avec autant d’ardeur qu’ils l’ont fait pour ce concert de présentation de leur premier EP, Lovely Tale, nul doute qu’ils réussiront à devenir la nouvelle tendance pop rock belge des années à venir.

Keep yourself alive © Logan W.

Et pour prolonger le plaisir, que vous soyez Keepers ou pas encore, et avant leurs concerts du 21 mars à La Machine à Bruxelles, du 30 avril au Zik-Zak ou encore du 19 mai au Seneffe Festival, on vous offre deux exemplaires de cet EP qui frappe fort (et que vous pouvez d’ores et déjà commander sur leur site entre autres infos). Pour les remporter :

1 ) Likez les pages Facebook de Keep Yourself Alive, de Logan W. (dont vous avez pu admirer les photos) et Branchés Culture

2) Likez et partagez en mode public sur les réseaux sociaux cet article

3 ) Commentez cet article avec un petit mot gentil et croisez les doigts ! Fin du concours, le 10 mars. Bonne chance à tous 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.