Mangez-le si vous voulez… Un fait divers terrible relaté par Jean Teulé

C’est une histoire vraie que nous relate Jean Teulé dans son roman « Mangez-le si vous voulez ». Le titre annonce la couleur, le drame est horrible, le fait divers incompréhensible. Un peu plus de cent pages qui relatent, minute après minute, le calvaire funeste et l’hystérie collective d’un village qui a torturé et mis à mort un brave bourgeois du coin.

Le mardi 16 août 1870, alors que la guerre entre Français et Prussiens touche à sa fin, que la sécheresse sévit et que les températures ne descendent pas en dessous de 40°C, Alain de Monéys, 28 ans, se réjouit de partir à la foire de ville voisine. Il part y retrouver ses amis pour boire un coup avant son engagement volontaire dans l’armée de Napoléon III. Il souhaite également y acheter une génisse pour sa voisine indigente qui a perdu sa dernière vache et doit passer commande auprès du couvreur pour réparer le toit d’un fermier proche. En chemin, il salue et discute avec tous les paysans du coin, s’intéresse à chacun et partage les nouvelles et la joie de se rendre à la foire.

Il est 14h quand il arrive. À 16h, il sera mort, torturé, écartelé et brûlé vif. Pas de surprise dans ce récit qui nous annonce la fin par son titre. On sait qu’Antoine ne sera plus, on sait qu’on va découvrir l’horreur au fil des pages, alors pourquoi le lire? Parce que Jean Teulé nous compte sans atténuation l’hystérie collective qui conduit plus de 600 personnes à torturer un innocent, un ami, un voisin. Comment la foule dégage chaque individualité de sa responsabilité, comment il est difficile de lutter seul contre la masse…

Alain de Monéys ne s’en sortira pas mais son histoire, plus de 140 ans plus tard, résonne comme un avertissement. Un rappel nous permettant de réfléchir sur notre rôle personnel, sur nos silence parfois lâches, sur nos prises de positions responsables.

Titre : Mangez-le si vous voulez

Auteur : Jean Teulé

Éditions : Pocket

Nombre de pages :  115

Année : 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.