Taka takata kata kata kata… Katanga

Balancé comme un boulet de canon dans le paysage de la BD franco-belge à tendance historique mais néanmoins fun, Katanga continue sur sa lancée à offrir un spectacle aux dents longues, très longues, dans un deuxième tome qui repousse un peu la fin de règne des truands du Katanga.

La critique du premier tome, elle est par ici => Toujours dans les mauvais coups, Fabien Nury entraîne Sylvain Vallée dans le Katanga des diamants sanglants

© Nury/Vallée/Bastide/Perdriset chez Dargaud

Résumé de l’éditeur : En 1960, après 80 ans passés sous la domination coloniale belge, le Congo proclame son indépendance ; moins de deux semaines après, la riche province minière du Katanga fait sécession. Le Congo et le Katanga entrent immédiatement en guerre, pour la domination des territoires miniers. De nombreux massacres et exodes de civils s’ensuivent. L’ONU impose alors sa médiation et l’envoi de Casques Bleus sur place… Dans le même temps, une horde d’affreux mercenaires sont recrutés et envoyés au Katanga, pour libérer les exploitations minières occupées… Et un domestique noir, Charlie, tord le cou du destin en mettant la main sur un trésor inestimable, 30 millions de dollars de diamants… ce qui fait de lui le noir le plus recherché du Katanga.

© Nury/Vallée/Bastide/Perdriset chez Dargaud

C’est un véritable western qu’ont dans les mains Fabien Nury et Sylvain Vallée. Les canassons ont été remplacées par des chars, les sombreros par des képis rouges mais, pour le reste, chasse à l’or (et aux diamants) comme adversités exaltées mènent à ce qui ressemble à une vallée de la mort africaine, torride et assoiffante.

© Nury/Vallée/Bastide/Perdriset chez Dargaud

Sauf qu’à cette débauche d’effets spéciaux et inhumains s’ajoute une dimension de thriller politique sans cadeaux ni pitié mais sur lequel plane le parfum de la convoitise prête à tout.

© Nury/Vallée/Bastide/Perdriset chez Dargaud

Dans ce deuxième opus, le calibre reste le même, gros et explosif le plus possible, et le tandem (suppléé par les couleurs de Jean Bastide et Luc Perdriset) s’amuse sur ce terrain qui s’y prête bien. Un no man’s land à feu et à sang et où la mégalomanie règne en maître.

© Nury/Vallée

Et pendant que les puissants et marionnettistes de ce conflit endurci jouent au billard, l’échiquier tourne à l’avantage des brutes et des truands, dans une poudrière insensée. Difficile de trouver le bon dans cette galerie immorale dont les représentants échangent, tour à tour, des bons mots ou des des balles. Katanga vaut tous les films d’actions du monde, ou presque, façon Tarantino mais aussi Audiard et Lautner.

© Nury/Vallée

Et nous, pauvres et gâtés spectat… euh… lecteurs que nous sommes, avec nos yeux exorbités face à tant de spectacle, on en redemande. Taka takata kata kata kata, j’entends votre cœur qui bat!

Titre : Katanga

Tome : 2 – Diplomatie

Scénario : Fabien Nury

Dessin : Sylvain Vallée

Couleurs : Jean Bastide et Luc Perdriset

Genre : Aventure, Thriller politique

Éditeur : Dargaud

Nbre de pages : 74

Prix : 16,95€

Date de sortie : le  17/11/2017

Extraits :

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.